AFRIQUE

Faux médicaments des pharmaciens sénégalais demandent de lourdes sanctions

Faux médicaments des pharmaciens sénégalais demandent plus de sanctions Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une saisie de faux médicaments ( Photo d’archive)

Au Sénégal les pharmaciens appellent à des sanctions plus fortes contre le trafic de faux médicaments

Le syndicat des pharmaciens privés du pays appelle l’Etat à alourdir les sanctions contre le trafic de faux médicaments.

L’appel fait suite à la saisie le week-end dernier par les douanes d’une importante quantité de médicaments contrefaits estimée à 1 milliard 43 millions de F CFA.

Pour les autorités médicales, cette saisie est la preuve que la lutte est en train de porter ses fruits.

L’année dernière la gendarmerie sénégalaise avait déjà saisie des faux médicaments d’une valeur évaluée à 1 milliards 335 millions de francs CFA.

Le président du syndicat des pharmaciens privés du Sénégal, Dr Mouhamedou Sow estime que ces saisies ne sont que la face visible de l’iceberg.

Le Professeur Amadou Moctar Dièye, directeur du médicament au ministère de la santé et de l’action sociale lui, reconnait que le phénomène est préoccupant.

Il soutient toutefois que les saisies sont la preuve de l’efficacité de la politique de lutte mise en place.

En décembre dernier, un tribunal sénégalais avait condamné des trafiquants à 5 et 7 ans de prison ferme pour trafic de faux médicaments.

Ils doivent également payer chacun une amende de 200 millions de francs CFA à l’Ordre national des pharmaciens et au Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal.

Related posts

Sahara occidental: nouvelle réunion à Genève pour relancer les discussions

RFI AFRIQUE

Présidentielle aux Comores: la Cour suprême annonce la liste des candidats

RFI AFRIQUE

NBA: le sacre de Toronto est aussi une victoire pour le basket africain

RFI AFRIQUE

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter Lire la suite