LE JOURNAL.AFRICA
SOCIETE

Avoir ses règles coûte plus de 5 millions de Fbu dans la vie d’une femme burundaise

Le 28 mai de chaque année, est célébrée la journée mondiale de l’hygiène menstruelle. Au Burundi, les dépenses liées aux règles menstruelles sont souvent minimisées. Quel en est le coût global dans la vie d’une femme burundaise ? Coup de projecteur

En plus d’être souvent peu agréable à vivre, les règles menstruelles ont un prix. Un coût réel. Serviettes hygiéniques par-ci, antidouleur par-là,…l’addition grimpe. Un tour dans les boutiques et pharmacies de Bujumbura nous donne une idée. Un paquet de serviettes hygiéniques coûte 2000 Fbu. Une plaquette des antidouleurs « Ibuprofen » 1000 Fbu. Se lavant en moyenne 3 fois/jour et lavant souvent les slips, un savon pour 1000 Fbu. Afin d’éviter tout risque d’indisposer son entourage, un petit déodorant de 3000 Fbu pour les nantis. À cause des fuites, un sous-vêtement neuf doit être racheté à 2500 Fbu. A cause de la douleur, difficile de manger le premier jour sauf grignoter un biscuit, Fanta, …pour une somme d’environ 2500 Fbu.

Le total devient 12 000 Fbu/mois. Une sacrée somme, n’est-ce pas ? Étant donné qu’une femme voit ses règles environ 450 fois dans sa vie, le calcul à l’échelle d’une vie donne une somme de 5.400 000 Fbu. Une petite fortune. Et il peut être encore plus élevé en cas de règles abondantes ou qui d...   

Continuer la lecture de cet article sur YAGA BURUNDI

Articles similaires

Bujumbura : les personnes vulnérables ne devraient pas faire la file

YAGA BURUNDI

‘Je suis devenue un mème et ma vie s’est transformée en cauchemar’

BBC AFRIQUE

Libye : pénurie d’eau potable suite à des menaces d’un groupe armé demandant la libération de Senoussi

RFI AFRIQUE