SANTE

Lèpre : «J’ai remarqué une tache indolore sur ma peau…»

Le 22 février a été célébrée au Burundi la journée mondiale de lutte contre la lèpre. Bien que l’OMS ait déjà enregistré le Burundi parmi les pays qui ont déjà atteint le seuil d’élimination de la lèpre, la réalité montre qu’elle est de nouveau en pleine expansion et son éradication une problématique. Témoignage.

Mon nom est Aloys, 42 ans. Je suis originaire de Buganda à Cibitoke. Il y a environ trois ans, j’ai remarqué quelques taches indolores et insensibles sur ma peau. Elles ont commencé sur ma cuisse gauche. Je ne me grattais pas. Consulter pour de simples tâches, je n’en ai pas tenu compte. Je pensais que c’était une simple éruption. Lentement, plusieurs taches sont apparues sur d’autres parties de mon corps et la peau me faisait un peu mal. J’ai consulté à l’hôpital. Là, telle une lance, le diagnostic m’a transpercé : j’avais la lèpre. Je ne pouvais pas y croire. J’étais bouleversé.

Croyant que la lèpre entraînait une mort lente et douloureuse, et qu’elle touchait ceux qui avaient péché, je me demandais quel mal j’avais fait pour mériter d’être ainsi puni par Dieu. J’ai pleuré. Malgré les médicaments recommandés Continuer la lecture de cet article sur YAGA BURUNDI

Related posts

Lutte contre l’abus et le trafic des drogues : un combat de tous

YAGA BURUNDI

Akabare ko mu bitaro : kunywa canke kuvura, duhitemwo iki ?

YAGA BURUNDI

Le ministre de la Santé de la RDC démissionne

BBC AFRIQUE

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter Lire la suite