LE JOURNAL.AFRICA
ECONOMIE

Sur les traces des «Connaisseurs» de Bujumbura

En fin d’année, beaucoup des gens désirent changer de look: vêtements, souliers et autres accessoires. Pour cela, chacun se rend chez son «connaisseur» (jeunes commerçants spécialisés dans l’habillement). Un blogueur de Yaga a suivi deux connaisseurs. De Bujumbura à Kampala, le retour, le dédouanement… Enquête

Au Burundi, le taux de chômage augmente du jour au jour. Parmi ceux qui n’ont pas les moyens d’entreprendre et d’innover, certains trouvent refuge dans le commerce. Illettrés et universitaires se rencontrent tous dans le domaine de la « débrouillardise »  pour tenter de gagner leur vie. On les appellent « connaisseurs ». Des génies en matière de styles vestimentaires et autres business.

Claude n’a jamais été sur le banc de l’école et Désiré vient de boucler ses études universitaires en droit dans l’une des universités privées. Tous deux travaillent parallèlement dans l’une des galeries les plus réputées dans l’accoutrement et le maquillage, « le Parisien ». Leurs stocks sont faits  de nouveaux pantalons, t-shirts, et autres. «Avant, nous étions des simples détaillants, nous devions faire recours aux grossistes pour remplir nos stocks », confient-ils. À cette période, ils allaient se fournir au marché de Buyenzi à Ruvumera puis ils ont changé de tactique : Continuer la lecture de cet article sur YAGA BURUNDI

Articles similaires

RDC: Cobalt, les coopératives minières artisanales divisées sur le monopole de l’ECG

RFI AFRIQUE

YECO Session: tous ensembles pour mieux faire !

YAGA BURUNDI

Le Sénégal bénéficie de nouveau une infrastructure socio-économique

LE JOURNAL.AFRICA