LE JOURNAL.AFRICA
EDUCATION

Sud Kivu : les écoles publique font une rentrée scolaire à porte fermée

Une classe vide suite à la grève des enseignants à Uvira dans la Province du Sud Kivu

Des enseignants des écoles publiques dans la ville d’Uvira et ceux de la province éducationnelle  du Sud-Kivu sont en grève. Ils ont lancé cette grève le jour de l’ouverture de l’année scolaire 2021-2022. Aucune école publique n’a ouvert ses salles de classes. Les enseignants ont fait une marche pacifique ce lundi 04 Octobre. Dans certaines écoles, des élèves étaient  vite renvoyés à la maison. D’autres élèves n’ont trouvé aucun enseignant.

Les grévistes réclament la paie de tous les enseignants non payés. Ils demandent également la suppression des inégalités salariales. Ils veulent l’affiliation à la mutuelle de santé. Ces enseignants dénoncent aussi la politisation de l’enseignement.

Sur leurs calicots et effigie on pouvait lire : « l’éducation nationale est une charge de l’Etat. Nous refusons la discrimination salariale en RDC »,… Les enseignants veulent faire entendre leur voix. Dans la ville d’Uvira, la marche est partie du pont Mulongwe pour chuter à la mairie d’Uvira. Les enseignants à travers leurs syndicalistes ont lu et déposé leur memo devant le maire de la ville.

Irenge Batachoka, président de l’ Inter Syndical des enseignants de la province éducationnelle du Sud Kivu 2, dit que leur mouvement de grève sera durci. Il ajoute que la grève ne cessera qu’après avoir eu une réponse favorable de la part du gouvernement. Celui-ci recommande par ailleurs aux parents de garder leurs enfants à la maison. 

A lire : Sud Kivu: Bruno Miteyo médiateur d’un dialogue intercommunautaire pour la paix

Les parents soutiennent les enseignants

La grève est soutenue par les parents. D’après le président de l’Association  des parents d’élèves des écoles conventionnées catholique au Congo (APEC), Emmanuel Imata Kikamba ,  les revendications des enseignants sont fondées. Néanmoins, il appelle les enseignants à ne pas grever pour l’intérêt des enfants. Les enseignants peuvent avoir d’autres recours pour revendiquer leurs droits, ajoute-t-il.

A savoir, ce mouvement de grève a également été observé à Sange , Luvungi , dans la plaine de la Ruzizi, à Mboko, Baraka et Fizi Centre dans le territoire de Fizi. Toutefois, Batachoka signale que l’inter syndical reste disposé à toute forme de négociation avec le gouvernement afin de trouver une issue favorable.

A lire aussi : RDC: timide rentrée des classes, menace de grève d’enseignants

Eric Niyoyitungira

Articles similaires

Nord-Kivu : des écoles d’Oicha encore occupées par des déplacés, à quelques jours de la rentrée scolaire

OKAPI CONGO

Malgré l’insécurité, les enfants maliens retournent sur les bancs de l’école

RFI AFRIQUE

Cameroun : les 100 petits écrivains de demain

RFI AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :