LE JOURNAL.AFRICA
SANTE

Santé reproductive: sensibilisation des leaders de la province de Makamba

L’organisation Global peace chain Burundi a réuni pendant 2 jours, plus d’une centaine des leaders communautaires de la province de Makamba. Ils ont reçu un paquet de formations qui leur permettra de sensibiliser leurs communautés sur le maintien des services de la santé reproductive. Cette province est parmi les provinces qui présentent un faible taux de participation aux services de planning familial au Burundi, selon le Système national d’information sanitaire (SNIS).

Du 11 au 12 août 2022, s’est tenu un atelier de formation et de sensibilisation en faveur de plus d’une centaine de leaders communautaires, dans la salle de conférence « Mugabekazi », au chef-lieu de la province Makamba. Le lancement de cet atelier est rehaussé par la représentante du gouverneur de la province Makamba, le médecin chef du Bureau provincial de la santé, aux côtés de Brondon Niguel VOUOFO, directeur pays de Global Peace Chain Burundi (GPCB).

Prononçant son mot d’accueil, le directeur-pays de GPCB signale que former ces leaders, c’est les doter de pleines connaissances, afin de pouvoir piloter le développement sanitaire et le bien être de la population de cette province, qui se trouvent sur la frontière burundo-tanzanienne. Brondon N. VOUOFO les invite en outre à sensibiliser les communautés sur la planification responsable des naissances; ce qui facilitera la couverture santé universelle au Burundi.

Province à faible taux  d’adhésion aux services de santé reproductive

Malgré les faibles taux de participation de la population à des services de santé reproductive (moins de 40% selon le SNIS), la province sanitaire de Makamba a tout ce qui est nécessaire pour garantir la qualité des prestations, indique Dr Gérard Ntaziyo, responsable du Bureau provincial de la santé de Makamba pendant les cérémonies d’ouverture de cet atelier.

La province de Makamba a une démographie galopante. Selon le SNIS et la présentation du responsable du Centre de santé Makamba I, les 23,7 % de la population provinciale ont un âge de procréer (soit entre 15 à 49). De ces derniers, 5% de femmes s’attendent à être enceinte et au moins 4,7 % d’elles auront une naissance. 

A lire : RDC-Fizi : un coq, un mariage chez les Bembé

Cette démographique inquiète l’administration provinciale

Sur cette explosion démographique qui se remarque déjà, la conseillère administrative et financière du gouverneur de Makamba, dans son discours d’ouverture de cet atelier  invite les participants à l’atelier à suivre attentivement les modules qui vont être présentés, pour mieux sensibiliser  les communautés qu’ils servent de modèles et de leaders. 

Du coup, l’administration provinciale de Makamba, a exprimé sa gratitude envers l’ONG Global peace chain Burundi, qui a bien choisi de former les leaders communautaires et administratifs locaux de cette province. 

Pendant ces deux journées, les participants ont eu des formations approfondies sur le Planning familial, la consultation pré et postnatale et la lutte contre les violences basées sur le genre. Ils ont également reçu des informations sur le VIH/Sida, ISTs et comment communiquer efficacement avec les adolescents et les jeunes.

A lire aussi : 

Eric Niyoyitungira

Articles similaires

RDC : le Cardinal Ambongo a « l’impression que le pouvoir tâtonne dans la gestion » du Coronavirus

OKAPI CONGO

Coronavirus : l’UNICEF offre des kits de protection à la population vulnérable de Bandundu

OKAPI CONGO

Coronavirus : la MONUSCO sensibilise des enfants vulnérables

OKAPI CONGO
%d blogueurs aiment cette page :