LE JOURNAL.AFRICA
SOCIETE

Investissement dans les secteurs sociaux en faveur des adolescents au Burundi

Le ministère en charge de la jeunesse en collaboration avec l’UNICEF a organisé lundi 19 avril 2021 à Ngozi un atelier de dissémination de l’étude portant sur l’investissement dans les secteurs sociaux en faveur des adolescents au Burundi.

A l’ouverture de cet atelier, le ministre en charge de la jeunesse Ezéchiel Nibigira a indiqué que cette étude sur l’estimation des impacts et opportunités d’investissement dans les secteurs sociaux en faveur des adolescents au Burundi a pour objectif de mettre à la disposition des décideurs et des partenaires du pays, un cadre modélisé pour investir dans les adolescents. Ce lundi la vulgarisation a été faite auprès des responsables administratifs et organisations de jeunes de la région Nord, la même activité a déjà eu lieu pour les autres régions du pays sauf la région Ouest où elle sera organisée prochainement.

Pour le ministre Ezéchiel Nibigira, il est d’un réel intérêt que l’implication de la jeunesse et des adolescents dans tous les processus de développement soit bien articulé et appuyé par les politiques nationales et les partenaires pour que le nombre de jeunes et adolescents ne soit pas un fardeau pour le pays mais un facteur de développement.

Pour son développement économique, le Burundi doit améliorer la productivité de son secteur agricole, développer les industries de services et de fabrication. Et pour y parvenir il doit améliorer la santé et l’éducation de sa population adolescente, développer ses compétences, sans oublier l’accès aux nouvelles technologies et le renforcement de la protection sociale.

L’étude portant sur l’investissement dans les secteurs sociaux en faveur des adolescents au Burundi a été réalisée par le ministère en charge de la jeunesse en collaboration avec ses partenaires techniques et financiers : UNICEF, UNFPA, PNUD, ONU FEMMES.

Selon la représentante adjointe de l’UNICEF au Burundi, les adolescents représentent un quart de la population, ils peuvent être une grande richesse pour la nation, à condition de leur donner les moyens de réaliser leur potentiel et donc d’investir pour leur avenir. Il est ainsi nécessaire que les adolescents soient en bonne santé et aient des compétences pour s’épanouir dans le monde moderne.

L’étude en cours de dissémination encourage le gouvernement et ses partenaires au développement à se servir de son contenu pour éclairer le processus décisionnel et l’élaboration des programmes en faveur des adolescents. Le gouverneur de la province Ngozi a promis que les responsables administratifs tiendront compte des résultats de cette étude dans les plans de développement au niveau local.

Cet atelier a été une occasion de sensibiliser les leaders des organisations des jeunes et les responsables administratifs à donner aux jeunes des occasions d’échanger les connaissances et les expériences en matière d’entrepreneuriat.

Articles similaires

L’infertilité dans le couple : ce n’est pas une tare féminine

YAGA BURUNDI

Journée de l’enfant africain: “Faites que je retourne à l’école, s’il vous plaît” supplie Huguette

AKEZA NETWORK

Bientôt la banque pour les jeunes sera opérationnelle

RTNB BURUNDI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :