LE JOURNAL.AFRICA
SOCIETE

La BRB met en garde les praticiens illégaux

La Banque de la République du Burundi BRB a sorti mercredi 20 janvier 2021 un communiqué où elle porte à la connaissance du public qu’il existe des activités d’investissement et de commercialisation d’argent sous des formes pyramidales frauduleuses, communément appelés ײIkirimbaײ. Ce commerce consiste en la collecte de fonds des investisseurs en faisant miroiter des rendements élevés à court terme et payer des rendements éphémères aux premiers souscripteurs au détriment des nouveaux adhérents.

Selon Prosper Ngendanganya Directeur de la supervision de la stabilité et de l’inclusion financière, dans ce nouveau type de commerce, les derniers adhérents perdent tout leur capital. Prosper Ngendanganya a fait savoir que ces pratiques se font également sur ecocash et lumicash.

Et d’ajouter que dans cette forme de fraude, quelques agents lumicash et\ou ecocash collectent les dépôts du public en prétendant qu’ils forment des tontines alors que ce sont des systèmes pyramidaux frauduleux. Ces agents fixent le montant à payer pour le nouveau membre et le nombre de personnes à recruter pour être rémunéré à son tour et cela devient une chaine de recrutement.

A cet égard, la Banque de la République du Burundi rappelle au grand public que toutes ces pratiques se font dans l’illégalité sans aucune autorisation des autorités compétentes. Les praticiens s’exposent à des sanctions pénales, légales et réglementaires parce qu’ils exercent des activités d’intermédiation financière réglementées par la Banque Centrale, sans son autorisation préalable en vertu de l’article 12/ de la loi n1/17du 22 août 2017 régissant les activités bancaires, a expliqué Prosper Ngendanganya.

La BRB saisit cette opportunité pour inviter toute personne physique ou morale qui a des informations suffisantes sur des praticiens illégaux des activités d’intermédiation financière, de bien vouloir le signaler auprès de l’administration locale la plus proche et/ ou à la BRB au numéro de téléphone 22 20 40 00.

Articles similaires

Qui est mon père ?

YAGA BURUNDI

Services ou sévices administratifs ?

YAGA BURUNDI

Burundi : L’Union fait la force

LE JOURNAL.AFRICA
%d blogueurs aiment cette page :