LE JOURNAL.AFRICA
ECONOMIE

Le ministère de l’EAC visite les postes frontaliers de Mugina et Kobero

Le Secrétaire Permanent au ministère de l’EAC Jean Rigi en compagnie d’une délégation du ministère a effectué mercredi 30 et jeudi 31 octobre 2019 une visite de travail aux postes frontaliers de Mugina à Makamba et Kobero à Muyinga pour s’enquérir de l’état du commerce transfrontalier. C’est au moment où le mois de novembre l’EAC célèbre 20ans d’existence et le Burundi fêtera 12ans de son entrée dans cette communauté.

Jean Rigi a fait savoir que des visites similaires ont été effectuées dans d’autres postes comme Ngozi, Kayanza, Muyinga et Gitega. Objectif : évaluer la situation du commerce à la frontière ainsi que les défis à ces postes frontaliers à arrêt unique.

Le Secrétaire Permanent au ministère de l’EAC a précisé que l’évaluation porte sur l’information de première main relative à l’instauration du territoire douanier unique en 2015 qui a réduit les coûts des marchandises, les durées de transport, les documents et autres facilités dans le commerce entre les pays membres de l’EAC ,a souligné le Secrétaire Permanent au ministère de l’EAC.

Jean Rigi a ajouté que l’idéal serait que tous les intervenants dans le commerce transfrontalier à savoir les administratifs, la société civile, la PAFE, les agents de l’OBR ainsi que les commerçants puissent travailler en synergie en vue de tirer profit des avantages du commerce transfrontalier.

Le Secrétaire Permanent au ministère de l’EAC a demandé aux commerçants de travailler dans la légalité, de payer les impôts et d’éviter les fraudes qui peuvent nuire à leur business.

Les petits commerçants ont fait savoir qu’ils ne connaissent pas les lois régissant ce commerce et ont demandé sa vulgarisation en langue nationale.

Au poste de Mugina les responsables du poste ont relevé des défis liés au manque d’infrastructures, d’électricité, de pont bascule, etc. Ils déplorent également que les services ne sont pas informatisés.

Jean Rigi a tranquillisé ces intervenants que ces problèmes seront bientôt résolus avec le financement de la BAD. Jean Rigi a félicité le poste de Mugina qui, auparavant percevait 100millions mais qui en est à 300 millions aujourd’hui.

Le Secrétaire Permanent au ministère de l’EAC a demandé à la population de consolider la paix et la sécurité sur les 2 postes frontaliers avec la Tanzanie, ce qui selon lui va accroître les flux des marchandises afin que le commerce soit efficient et prospère.

Au poste de Kobero dans la commune Butihinda de la province de Muyinga, Jean Rigi s’est dit satisfait du travail accompli. Il a indiqué que 80% des marchandises entrant au Burundi passent par ce poste, qui est équipé d’électricité, du scanner et du pont bascule pour permettre la rapidité des transactions.

Le chef du bureau de l’OBR a soulevé les défis liés à l’exigüité du parking qui cause des retards, peu de travailleurs pour permettre de prester 24 heures sur 24 ainsi que le manque de magasins pour entreposer les marchandises qui ne sont pas encore inspectées.

Le chef du bureau du BBN a parlé du manque de réactifs et autres produits de laboratoire, ce qui cause aussi des retards de trafic si les échantillons doivent être envoyés à Bujumbura, de même que d’autres services qui autorisent les marchandises non inspectés.

A la veille des élections, « nous vous demandons de répondre massivement à cet acte civique surtout que les moyens y relatifs ont été donnés par vous-même », a conclu Jean Rigi.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commencer un échange
Besoin d'aide?
Bonjour!

Pouvons-nous vous aider?
Powered by
%d blogueurs aiment cette page :