LE JOURNAL.AFRICA
ECONOMIE

Le Burundi se définit un cadre légal pour le développement de son économie

Le 2ème Vice-président de la République Joseph Butore a rencontré jeudi 28 févier 2019, les hauts cadres et cadres du Ministère du commerce, de l’industrie et du tourisme pour échanger sur les grandes réalisations, défis, voies de sortie et perspectives d’avenir.

Selon le Ministre du commerce, de l’industrie et du tourisme Jean Marie Niyokindi, cette rencontre rentre dans un cadre du respect des principes fondamentaux du Gouvernement à savoir la concertation avec toutes les parties prenantes.

Il a indiqué que le Ministère a pour mission de concevoir des stratégies de promotion et de développement du commerce, de l’industrie, de l’artisanat, de normalisation et du tourisme.

Quant au 2ème Vice-président de la République, il a fait savoir que le Burundi s’est doté d’instruments juridiques et stratégiques pour le développement de son économie comme la vision « Burundi 2025 », le Plan National de Développement 2018-2027, le programme à moyen terme pour l’aide au commerce de septembre 2013, la Stratégie Nationale de Développement du Secteur Privé 2014-2019 et la Stratégie Nationale de Développement Durable du Tourisme, mise en place en juillet 2011.

La mise à jour de l’étude diagnostique de l’intégration commerciale a révélé que la diversification des exportations demeure la priorité la plus importante en termes de commerce et devrait se faire par l’expansion graduelle des exportations non traditionnelles, y compris l’horticulture, les produits artisanaux et le textile, a ajouté le 2ème Vice-président.

Joseph Butore a également fait savoir que le développement du commerce peut jouer un rôle important dans l’amélioration du bien-être de la population, à condition que tous les acteurs développent des stratégies novatrices fondées sur la recherche de la compétitivité et de la diversification des produits a échanger.

Il a indiqué que la promotion du commerce, le développement du secteur privé et l’intégration à l’économie régionale font partie des priorités du pays et demandent une politique commerciale ouverte sur le monde.

Le commerce intérieur étant aujourd’hui le principal pourvoyeur d’emplois en milieu urbain et rural surtout chez les jeunes et les femmes, il subsiste néanmoins des contraintes qui entravent son développement.

Après la présentation tour à tour des chefs de départements, le 2ème Vice-président de la République Joseph Butore a apprécié les avancées enregistrées par ce ministère dans la mise en œuvre du plan d’actions annuel du Gouvernement pour le premier semestre de cet exercice malgré les défis et les contraintes qui persistent et il leur a prodigué des conseils.

Articles similaires

Commencer un échange
Besoin d'aide?
Bonjour!

Pouvons-nous vous aider?
Powered by
%d blogueurs aiment cette page :