LE JOURNAL.AFRICA
MEDIA

Le 1er Vice-Président de la République ravi des activités effectuées par la RTNB

Le Premier Vice-Président de la République Gaston Sindimwo a effectué vendredi 15 février 2019, une visite dans les enceintes de la Radio-Télévision Nationale du Burundi (RTNB). Gaston Sindimwo a fait savoir que cette visite s’inscrit dans le cadre d’accompagnement des organes de presse publique dont la publication de la presse burundaise (PBP) et la RTNB.

Le premier Vice-Président de la République Gaston Sindimwo a été accueilli par le Directeur Général de la RTNB Salvator Nizigiyimana en compagnie des membres du conseil d’administration de cette institution. Dans son mot de bienvenue, le DG de la RTNB Salvator Nizigiyimana a fait savoir qu’au cours de cette année, la radio va souffler ses 60 bougies et la télévision va souffler 35 bougies. Il a ajouté que la RTNB compte 500 personnel et dans sa mission, elle accompagne l’action gouvernementale dans tout les domaines de la vie nationale.

Cependant, Salvator Nizigiyimana a exprimé des doléances au premier Vice-Président Gaston Sindimwo. Il a insisté sur la mise en application effective de la migration de l’analogique vers le numérique pour la télévision nationale. Selon lui, il y a 4 ans , le Chef de l’Etat Pierre Nkurunziza a lancé officiellement la télévision numérique et jusqu’aujourd’hui, le matériel est en place mais la population n’a pas encore capté des images de la télévision numérique. Il explique que la société qui collabore avec Startimes n’a pas encore mis en place des décodeurs et cette dernière exige au Gouvernement le paiement du préfinancement que cette société a déjà opéré . Pour le DG de la RTNB, Des efforts devraient être conjugués pour que ce projet grandiose qui a coûté plus de 32 millions de dollars ne soit pas mort-né, a précisé le DG de la RTNB. Il a également présenté ses inquiétudes en précisant que le matériel déjà acheté et installé il y a 4 ans, sera hors usage avant la date de garantie.

Pour ce volet de la numérisation, il a souhaité que le Gouvernement mette en place une commission d’expert qui va se pencher sur la numérisation de la radio nationale en 2020, pour que les conséquences auxquels la télévision fait face ne se reproduisent plus. Il a aussi demandé l’assurance des cars de reportage de la RTNB qui ont couté cher pour le pays mais qui sont garnis dans les enceintes de la RTNB.

Concernant le fonctionnement de la RTNB, sur le plan financier, Salvator Nizigiyimana a fait savoir que les subsides alloués à la RTNB proviennent du partenariat avec le monde privé à part l’apport du Gouvernement pour le paiement du personnel de cette institution. Pour lui, les radios fermées sur le territoire national a eu un impact négatif sur le plan financier de la RTNB. A ce sujet, le DG de la RTNB a suggéré au Gouvernement qu’à côté du paiement de son personnel, le Gouvernement est appelé à appuyer financièrement la RTNB enfin que la RTNB accomplisse ses missions.

Pour le volet du personnel de la RTNB, le Directeur Général de la RTNB a demandé au premier vice-Président la révision de la loi régissant la presse au Burundi, car l’article 13 stipule que les journalistes sont régis par le statut général des fonctionnaires de l’Etat alors que leur travail est assidue. Un journaliste de la RTNB travaille plus de 45h voire 55h par semaine a précisé Salvator Nizigiyimana. Salvator Nizigiyimana a aussi signalé que le salaire reste insuffisant pour les journalistes d’où il a suggéré la majoration.

Le DG de la RTNB n’a pas manqué de demander l’appui financier du Gouvernement aux médias en général et à la RTNB en particulier. La fièvre électorale commence, les élections de 2020 sont proches, » il nous faut des moyens pour la sensibilisation et la formation de la population pendant la période pré-électorale, pendant les élections et après les élections. Les journalistes restent des témoins oculaires des préparatifs et du déroulement du processus électoral » a précisé le DG de la RTNB.

Prenant la parole, le premier Vice-Président de la République Gaston Sindimwo a félicité le personnel de la RTNB en indiquant que le Gouvernement salue les activités effectuées par la RTNB. Il a promis qu’il va plaider auprès du Gouvernement pour toutes les doléances qui lui ont été adressées au cours de cette visite. Concernant les salaires insuffisants, Gaston Sindimwo a précisé que l’harmonisation des salaires reste la voie que le Gouvernement du Burundi a mis en place pour répondre à toutes les demandes des fonctionnaires de l’Etat.

Concernant l’article de la loi de la presse au Burundi qui contraint les journalistes d’être traités au même titre que les autres fonctionnaires, le premier Vice-Président de la République a fait savoir qu’en collaborant avec le Ministre en charge des médias dans ses attributions, la question sera traitée par les instances habiletés en vue de l’équité pour tout le monde. Le Gouvernement à commencer par le Chef de l’Etat Pierre Nkurunziza souhaite le bien-être de toute la population burundaise, d’où le Gouvernement ne peut en aucun cas envisagé des lois qui handicapent la vie de la population a-t-il ajouté.

Concernant l’augmentation des subsides alloués à la RTNB et le remplacement du matériel vétuste de la RTNB, Gaston Sindimwo a conseillé les autorités de la RTNB à élargir la collaboration vers le partenariat public-privé. Il a terminé son allocution, en saluant le bon déroulement de la couverture médiatique des élections référendaires de 2018 en temps réel. Il a promis que le Gouvernement ne ménagera aucun effort pour accompagner les activités de la RTNB afin que le personnel vaque normalement aux activités qui leur sont assignées.

Signalons que le premier vice Président de la République Gaston Sindimwo était en compagnie du Ministre de la communication et Médias et le personnel du oeuvrant à la première vice-présidence et au sein du ministère de la communication et médias.

Articles similaires