LE JOURNAL.AFRICA
EDUCATION

Le Japon considère l’éducation comme l’une de ses priorités dans sa coopération avec le Burundi

L’Ambassadeur du Japon au Burundi TAKAYUKI MIYASHITA a officiellement remis lundi 18 février 2019 différentes infrastructures du centre de formation professionnelle de l’Œuvre humanitaire pour la Protection et le Développement de l’Enfant en difficulté, (OPDE), sise au Quartier Kigobe, commune urbaine de Ntahangwa de la Mairie de Bujumbura.

Les infrastructures remises par l’Ambassade du Japon au Burundi sont constituées de 4 salles de classe construites par l’ambassade, 6 salles de classe, 2 blocs d’atelier, 2 blocs de toilettes et de couloirs réhabilités par la même ambassade.

L’Ambassadeur TAKAYUKI MIYASHITA a fait savoir que le Gouvernement du Japon a remis un don de 82,474 de dollars américains pour la construction de ces infrastructures. Ce don s’inscrit dans le cadre de l’appui aux microprojets locaux contribuant à la sécurité humaine, a-t-il précisé.

Selon l’ambassadeur TAKAYUKI MIYASHITA, le Japon considère l’éducation comme une de ses priorités dans sa coopération au Burundi. Il a indiqué que ce domaine est le pilier du développement socio-économique et de sécurité humaine. Le développement des ressources humaines est la seule voie pour une vie meilleure, a-t-il ajouté.

L’Ambassadeur du Japon au Burundi a expliqué que le don aux microprojets locaux contribuant à la sécurité humaine est conçu pour promouvoir l’auto-assistance. Il a fait savoir que cela permettrait de résoudre les problèmes qui touchent les domaines de l’éducation, la santé, l’eau et l’assainissement, ainsi que l’environnement.

L’Ambassadeur du Japon au Burundi TAKAYUKI MIYASHITA a demandé aux responsables de l’OPDE d’être de bons pères de famille dans la gestion de ces infrastructures.

Quant aux Coordinateur national de l’OPDE Gad Bukuru a remercié le Gouvernement du Japon pour ce don. Il s’est réjouit de ces infrastructures car elles permettront un accueil d’un grand nombre d’élèves pour la formation professionnelle.

L’OPDE s’occupe des enfants vulnérables en les formant dans plusieurs métiers dont la soudure, la tôlerie, la menuiserie, mécaniques, l’hôtellerie .

Articles similaires

Nord-Kivu : des écoles d’Oicha encore occupées par des déplacés, à quelques jours de la rentrée scolaire

OKAPI CONGO

RDC: le gouvernement se veut rassurant sur l’enseignement obligatoire et gratuit

RFI AFRIQUE

Kinshasa : perturbation des enseignements dans les écoles conventionnées

OKAPI CONGO
%d blogueurs aiment cette page :