LE JOURNAL.AFRICA
ENVIRONNEMENT POLITIQUE

La RDC vend des blocs pétroliers, malgré les craintes sur les risques environnementaux

A pump jack is seen at sunrise near Bakersfield, California in this October 14, 2014 file photo. Oil prices fell on Tuesday, with Brent mired near a 5-1/2 year low close to $60 per barrel, as Chinese factory activity slowed for the first time in seven months and stumbling emerging market currencies dented demand expectations. REUTERS/Lucy Nicholson/Files (UNITED STATES - Tags: ENERGY BUSINESS TPX IMAGES OF THE DAY)

En République démocratique du Congo, le gouvernement ouvre 27 de ses blocs pétroliers aux investisseurs malgré la mise en garde des ONG locales et internationales. Celles-ci assurent que pas moins de neuf blocs pétroliers à être mis aux enchères, à la fin de ce mois, chevauchent des aires protégées.

Kinshasa ne nie pas les chevauchements, mais veut rassurer les activistes et les futurs investisseurs.  Au départ, ce sont 16 blocs qui devraient être mis aux enchères, mais le gouvernement en a ajouté 11 autres.

Didier Budimbu, le ministre congolais des hydrocarbures, était lundi face à la presse pour annoncer l’appel d’offres, au micro de notre correspondant à Kinshasa, Pascal Mulegwa. Il se veut rassurant : « On peut dire qu’il y a sur certains ...   

Continuer la lecture de cet article sur RFI AFRIQUE

Articles similaires

Burundi : COPA appelle ses militants à la retenue face aux militants des autres formations politiques

LE JOURNAL.AFRICA

Bilubi Ulengabo Meschac, Maire de la ville de Bukavu suspendu de ses fonctions

LE JOURNAL.AFRICA

Tiéman Hubert Coulibaly (Mali): «Dans ce genre de contrats, détourner de l’argent est extrêmement difficile»

RFI AFRIQUE