LE JOURNAL.AFRICA
POLITIQUE

Guinée: le FNDC suspend son appel à manifester pour «donner une chance» au dialogue

A man holds flags of the National Front for the Defence of the Constitution (FNDC) reading "No to the 3rd term" on January 6, 2020 in Conakry, as he takes part in an anti-government rally to protest against President Alpha Conde plans to stay in office for a third term. - Thousands of Guineans took to the streets on January 6, in a new anti-government protest, with partisan violence injuring at least 12 people in the country's east. (Photo by CELLOU BINANI / AFP)
Le FNDC, ce collectif qui a mené la contestation en Guinée contre l'ancien président Alpha Condé, a annoncé hier suspendre son appel à une manifestation prévue ce jeudi, qui s'annonçait comme le premier grand rassemblement de protestation sous la junte au pouvoir à Conakry. Le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) a expliqué dans une déclaration vouloir « donner une chance » au dialogue proposé par le chef du gouvernement transitoire Mohamed Béavogui.

Avec notre correspondant à Conakry, Mouctar Bah

Le FNDC avait appelé à descendre dans la rue jeudi et à passer outre à l'interdiction de toute manifestation édictée par la junte arrivée au pouvoir par la force en 2021 en renversant le président Condé. Entretemps, la FNDC a pris note de « déclaration d'intention » du Premier mi...   

Continuer la lecture de cet article sur RFI AFRIQUE

Articles similaires

Côte d’Ivoire: la société civile condamne les violences de militants du PDCI

RFI AFRIQUE

Côte d’Ivoire: coup d’envoi de la refonte des listes électorales

RFI AFRIQUE

Bénin: de nouvelles lois pour le code électoral

RFI AFRIQUE