LE JOURNAL.AFRICA
EDUCATION

À Madagascar, 2600 classes détruites par le cyclone Batsirai

Le Covid-19, la tempête Ana et ses inondations meurtrières, le cyclone Batsirai, la tempête Dumako… Sur la Grande Île, les écoles ont payé un lourd tribut aux calamités successives. 134 000 élèves n’ont toujours pas pu revenir sur les bancs de l’école à cause des dégâts au niveau des infrastructures scolaires, mais aussi parce que les salles sont utilisées comme hébergement. Il s’agit notamment des élèves résidant dans les zones les plus impactées par le cyclone, comme à Mananjary.

Avec notre correspondante à Bamako, Sarah Tétaud

L’École primaire publique (EPP) Manara-penitra (« aux normes » en malgache, NDLR) dans le quartier dévasté de Fangato, avait été inaugurée en octobre dernier par le président de la République. Une partie de son toit a été emportée par le cyclone, avant même que des élèves aient pu venir s’instruire sur ses bancs. Les salles qui n’ont pas trop subi de dégâts abritent aujourd’hui des familles sinistrées.

Continuer la lecture de cet article sur RFI AFRIQUE

Articles similaires

Bientôt, un institut d’administration foncière et arpentage au Burundi

RTNB BURUNDI

A 4 jours de la rentrée, pas d’engouement au marché des fournitures scolaires de Beni

OKAPI CONGO

RDC-Bukavu : La distribution des postes radios et cahiers d’exercices aux élèves pour un enseignement à distance

LE JOURNAL.AFRICA