LE JOURNAL.AFRICA
POLITIQUE

Dialogue au Tchad: libérations de membres de groupes armés et de détenus de droit commun

C’est une une mesure de décrispation décidé par les autorités de transition. Les détenus ont été libérés, ce mardi 18 janvier 2022, de la maison d’arrêt de Klessoum non loin de la capitale. Le pouvoir avait voté une loi d’amnistie en fin d’année en faveur des personnes condamnées pour des faits de rébellion. Ceci afin de faciliter leur participation au dialogue national inclusif annoncé pour la mi-février et qui doit permettre de préparer la fin de la transition.

Avec notre correspondant à Ndjamena, Madjiasra Nako

Pour la symbolique, ils étaient une vingtaine à avoir pris place sur des bancs, posés à l’entrée de la maison d’arrêt et de correction de Klessoum. Parmi ces prisonniers, des membres de groupes armés, notamment d...   

Continuer la lecture de cet article sur RFI AFRIQUE

Articles similaires

William Ruto dévoile ses propositions sur la réforme constitutionnelle au Kenya

LE JOURNAL.AFRICA

Guinée: après six semaines, les opposants au référendum restent déterminés

RFI AFRIQUE

Deux conférences à venir pour tenter de sortir la Libye de la crise

RFI AFRIQUE