LE JOURNAL.AFRICA
Droits de l'Homme SOCIETE

Sénégal: tollé après le refus d’enterrer une griotte dans le cimetière d’un village

A woman prays while visiting a cemetery containing 140 unmarked graves of victims of the 2002 Joola ferry disaster, in Mbao, outside Dakar, Senegal, on Wednesday, Sept. 26, 2012, the tenth anniversary of the ferry's sinking. With an official death toll of 1,863 and only 64 survivors, the Joola disaster remains one of the deadliest in maritime history, surpassing by a large margin the death toll of roughly 1500 in the 1912 sinking of the Titanic.(AP Photo/Rebecca Blackwell)
Plusieurs organisations des droits de l'Homme s'indignent au Sénégal après l’interdiction, par un chef de village, d’enterrer une femme issue de la caste des griots dans le cimetière de la localité. L'incident s’est passé le 25 décembre, à Pout Dagné, dans la région de Thiès. Une « discrimination » inacceptable pour Sadikh Niass, secrétaire général de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l'Homme.

Le refus d'enterrer une griotte dans un cimetière de Pout Dagné, au Sénégal, le 25 décembre n'est pas isolé, d'après la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’Homme (RADDHO), la Ligue sénégalaise des droits humains, AfrikaJ...   

Continuer la lecture de cet article sur RFI AFRIQUE

Articles similaires

« Ngiye guca umukozi » : nta wugishigikira incuti n’abagenzi ?

YAGA BURUNDI

RDC : la nouvelle société civile congolaise axe sud proteste contre la main d’œuvre étrangère au sein de la REGIDESO-Uvira

LE JOURNAL.AFRICA

Le Ministre de la communication salue le travail des journalistes lors de la synergie du 20 mai 2020

RTNB BURUNDI