LE JOURNAL.AFRICA
POLITIQUE

Guinée : mise en place d’un numéro vert «pour signaler tout abus» des forces de sécurité

Members of Guinea's armed forces celebrate after the arrest of Guinea's president, Alpha Conde, in a coup d'etat in Conakry on September 5, 2021. - Guinean special forces seized power in a coup on September 5, arresting the president and imposing an indefinite curfew in the poor west African country. "We have decided, after having taken the president, to dissolve the constitution," said a uniformed officer flanked by soldiers toting assault rifles in a video sent to AFP. (Photo by CELLOU BINANI / AFP)

La junte, réunie en Comité national du rassemblement et du développement, multiplie les annonces en vue d’organiser la phase de transition qui s’ouvre : le démantèlement des postes avancés des forces de sécurité à travers la capitale, la libération des prisonniers politiques… Et depuis ce week-end, c’est un numéro vert qui a été mis en place. Désormais, les populations peuvent composer le 100 pour signaler les abus et les délits commi...   

Continuer la lecture de cet article sur RFI AFRIQUE

Articles similaires

RDC: Alexis Thambwe Mwamba, proche de l’ex-président Kabila, soupçonné de détournements de fonds

RFI AFRIQUE

Où est passé une partie de l’argent manquant à la plateforme Survie Cameroun?

RFI AFRIQUE

Burkina Faso: la grogne des usagers de l’Office de l’eau face à la hausse des factures

RFI AFRIQUE