LE JOURNAL.AFRICA
EDUCATION JUSTICE SANTE

Gabon: l’enseignante arrêtée après un contrôle de test Covid-19 est sortie de prison

Estelle Mengue Ntem avait été emprisonnée après une altercation avec une gendarme qui lui demandait de présenter un test Covid-19. Elle est sortie de prison ce mercredi.

Avec notre correspondant à Libreville, Yves-Laurent Goma

Enseignante et directrice de l’école publique communale de Nianame à Kango, à quelque 100 km de Libreville, Estelle Mengue Nteme avait été incarcérée le 29 janvier dernier après une altercation avec une gendarme en octobre.

L’incarcération de cette enseignante avait fait grand bruit au Gabon, le principal syndicat des enseignants avait même décrété une grève générale pour exiger la libération de l’institutrice. Elle est finalement sortie de prison mercredi après avoir purgé sa peine.

« On m’a mis sous mandat de dépôt, personne ne m’a écoutée »

Pourtant, aucun texte ne l’obligeait à présenter un test Covid, exigé plutôt pour les voyageurs qui vont d’une province à une autre. « Le test Covid est recommandé aux gens qui quittent le grand Libreville pour une autre province. J’ai dit [au gendarme] que je me rendais à mon lieu de travail, elle n’a pas voulu comprendre », explique l’enseignante.

Elle a été condamnée à 35 jours de prison, dont 25 ferme pour « outrage à agent et rébellion », selon Estelle Mengue Nteme. « C’est vraiment regrettable, j’ai laissé mon boulot, ma famille et j’ai fait 25 jours de prison ferme », regrette-t-elle.

Aujourd’hui, c’est sur le traitement qui lui a été réservé que l’enseignante s’interroge. « Je ne sais pas quelle était la rancœur de cette gendarme contre moi ce jour-là. Pourquoi elle m’a fait descendre de la voiture et traitée de nulle ? C’est sa réaction qui me surprend. Et au final, arrivée au tribunal, on ne m’a pas laissé dire quoi que ce soit. On m’a mis sous mandat de dépôt, personne ne m’a écoutée », s’indigne-t-elle.

Articles similaires

Un seul fourgon cellulaire pour toutes les 12 juridictions de Bujumbura

LE JOURNAL.AFRICA

Coronavirus : la population de Matadi sensibilisée sur les mesures de prévention

OKAPI CONGO

Kinshasa : reprise des activités académiques à l’UNIKIN

OKAPI CONGO
%d blogueurs aiment cette page :