LE JOURNAL.AFRICA
ECONOMIE

Cacao : les craintes des intermédiaires sur le maintien de la prime spéciale

La Côte d'Ivoire et le Ghana ont lancé, lundi 30 novembre, une offensive médiatique sans précédent contre Hershey et Mars, deux multinationales américaines du chocolat, accusées de ne pas vouloir payer le « différentiel de revenu décent ». Une prime spéciale de 400 dollars par tonne, pour mieux rémunérer les petits producteurs de cacao. Le comportement des deux multinationales américaines pourrait hypothéquer le maintien de ce prix, selon un intermédiaire.
Un intermédiaire souhaitant rester anonyme et membre d’une coopérative à San Pedro, ne cache pas ses craintes concernant la viabilité de la prime spéciale pour les petits producteurs. Il explique aussi qu’avec le contexte actuel, les commandes ne sont pas aussi importantes que prévu. « Nous, déjà en tant que coopératives, on a de grosses difficultés pour écouler nos produits parce que, quand on se rapproche des différents exportateurs, ils nous disent que les clients finaux, les clients à l’extérieur n’o...   

Continuer la lecture de cet article sur RFI AFRIQUE

Articles similaires

Burundi-Gitega: Les coopératives Sangwe Mutaho et Bugendana bénéficient du bétail.

LE JOURNAL.AFRICA

Ces chanceux qui profitent de la campagne électorale

YAGA BURUNDI

RDC : l’inspection générales des finances vérifie la régularité et la pertinence des exonérations

OKAPI CONGO