LE JOURNAL.AFRICA
POLITIQUE

[Analyse] Présidentielle en Tunisie: que retenir des candidatures annoncées ?

En Tunisie, pas moins de 98 candidatures ont été déposées pour l'élection présidentielle de septembre prochain. L'Instance supérieure indépendante électorale (Isie) va maintenant faire le point des dossiers et publiera la liste des candidats retenus le 14 août. Ce que l’on peut déjà retenir de cette profusion de candidatures avec Vincent Geisser, chercheur au CNRS et spécialiste du monde arabe. [Analyse]

Lors des dernières élections présidentielles, en novembre 2014, il y avait déjà une opposition entre un camp considéré comme moderniste-progressiste incarné par la candidature de l'ancien président Béji Caid Essebsi, décédé le 25 juillet, et de son parti Nidaa Tounes, et un camp considéré comme étant plutôt conservateur incarné par Moncef Marzouki. Mais cette année, l'échiquier politique est beaucoup plus éclaté. « L’une des caractéristiques de cette élection, c’est la division de ce fameux ‘camp’ progressiste moderniste, avec plusieurs candidatures qui ne sont pas validées par le parti du président - puisqu’il n’y en a qu’une -, mais qui sont dans la tendance présidentielle et qui incarnent cet héritage du président Béji Caïd Essebsi, nous explique Vincent Geisser. D’abord, celle du Premier ministre sortant, qui est toujours d’ailleurs en poste comme Premier ministre - Continuer la lecture de cet article sur RFI AFRIQUE

Articles similaires

RDC: Le projet de loi sur la «Congolité» pas étudié à l’Assemblée nationale pour l’instant

RFI AFRIQUE

Soudan: Riek Machar à Juba pour trouver une solution à son retour définitif

RFI AFRIQUE

Moïse Katumbi nomme Dieudonné Bolengetenge Secrétaire Général de Ensemble

POLITICO CD