LE JOURNAL.AFRICA
POLITIQUE

Tchad: polémique autour des représentants de l’opposition au dialogue politique

Depuis trois semaines, le chef de file de l’opposition peine à obtenir le consensus autour de la liste des représentants de l’opposition au sein du cadre national de dialogue politique, l’organe qui devrait servir au règlement des questions politiques.

La Coordination de l’opposition démocratique, un des nombreux regroupements de partis politiques dénonce la présence sur la liste établie par le chef de file de l’opposition de « membres de l’opposition qui ont rallié la majorité présidentielle » et demande leur retrait,rapporte Brice Guedmbaye Mbaimon, rapporteur de ce regroupement.

► Lire aussi : Tchad, Idriss Déby a reçu les partis politiques

Regroupement qui craint une sorte de collusion entre le chef de file de l’opposition et le patron du parti au pouvoir, le MPS. « Aujourd’hui, ce qui se passe veut dire que le dialogue politique au Tchad prend un grand coup », affirme Brice Guedmbaye Mbaimon. « C’est le secrétaire général du MPS qui donne des instructions au nouveau chef de file [de l’opposition] pour que ces personnes restent. »

Cela fait plusieurs semaines que l’opposition n’arrive pas à s’entendre sur la liste de ses quinze représentants. Une assemblée générale de l’opposition s’est même terminée par une bagarre entre chefs de partis politiques.

Pour le chef de l’opposition, Romadoumngar Félix Nialbé, ce n’est pas parce que l’opposition peine à s’entendre qu’il faut se laisser aller à des accusations dans tous les sens. « Ce n’est pas à la maison des médias qu’on règle les problèmes politiques », conclut-il.

Articles similaires

%d blogueurs aiment cette page :