AFRIQUE

Signature d’un accord transfrontalier entre le Burkina Faso et le Niger

L’accord-cadre met l’accent sur le développement local des collectivités contiguës. Cet accord est présenté comme un instrument de lutte contre l’insécurité et pour le développement. Il permettra, selon les deux ministres des Affaires étrangères, de dérouler de façon concertée et commune, des projets de développement de part et d’autres de la frontière entre les deux pays.

Des deux côtés de la frontière nigérienne et burkinabè, on retrouve parfois les mêmes populations et les mêmes langues. C’est un accord qui vient réduire la frontière entre les deux pays.

Dans la pratique, deux ou plusieurs localités situées le long de la bande frontalière pourraient se mettre en ensemble pour former une association commune avec un statut juridique bien précis. Sur la base de ce regroupement, elles pourront rechercher des financements pour la mise en œuvre de leurs projets communs.

Selon Alpha Barry, chef de la diplomatie burkinabè, c’est un accord de coopération dans différents domaines de la vie quotidienne des populations. Il concerne la sécurité, l’élevage, l’agriculture, l’environnement, la santé et l’éducation. Sur le plan sécuritaire, ces populations nigériennes et burkinabè pourront mettre en place leur police de proximité. Cette police pourrait travailler, sans entrave, dans l’un ou l’autre pays le long de la frontière. « Cette police de proximité pourra aider à travers les renseignements dans la lutte contre le grand banditisme ou le terrorisme », détaille un diplomate burkinabè. « Il y aura la frontière mais on va faire comme s’il n’y a définitivement pas de frontière », relate ce technicien, rappelant les propos du ministre nigérien des Affaires étrangères. « Ce qui lie les deux pays dépasse les questions de frontière », dit-il.

Côté burkinabè, l’on rassure que plusieurs ministères concernés ont travaillé sur ce projet sous la houlette des commissions des frontières des deux états. « Nous voulons que la libre circulation des personnes et leur bien soit effective le long de la frontière », dit-on.

Related posts

Lumumba Papers: Jean-Jacques Lumumba et et Guylain Luwere attaquent la BGFI

RFI AFRIQUE

Côte d’Ivoire: deux policiers condamnés pour la mort du fixeur Issa Koné

RFI AFRIQUE

Burkina Faso: 6 personnes tuées, dont 5 enseignants, dans une attaque à Maytagou

RFI AFRIQUE

Leave a Comment

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter Lire la suite