AFRIQUE

Afrique du Sud: l’ANC reçoit et soutient une délégation de Maduro

Jorge Arreaza, le ministre des Affaires étrangères du Venezuela, est en tournée à l’extérieur du pays pour tenter de rallier des nations amies à la cause de Nicolas Maduro, opposé au président autoproclamé Juan Guaido. Si le pouvoir chaviste a déjà gagné le soutien de la Russie ou de la Chine, il espère aussi pouvoir compter sur l’Afrique du Sud, et le Congrès national africain (ANC) au pouvoir. Opération réussie puisque la délégation vénézuélienne a été accueillie à bras ouverts par le parti, mercredi à Johannesburg.

« Viva le camarade président Nicolas Maduro, Maduro, Maduro, viva ! » Lors de la réunion, les messages de soutien au pouvoir chaviste s’enchaînent. De quoi satisfaire Jorge Arreaza, ministre des Affaires étrangères de Maduro : « Dans le passé, vous avez pu tenir debout grâce à la solidarité internationale. Désormais, il est temps d’aider le Venezuela. Les États-Unis empêchent notre économie de fonctionner. Nous travaillons avec la Russie, la Chine, la Turquie, l’Inde. Parfois nous leur envoyons du pétrole et nous leur achetons des biens pour les ramener au Venezuela. C’est quelque chose qu’on pourrait faire avec l’Afrique du Sud. »

Sur la casquette de Tony Yengeni, on peut reconnaître des portraits de Chavez, Castro, ou Bolivar. Cet officiel de l’ANC revient d’une visite effectuée à Caracas avec une délégation du parti : « Nous nous sommes rendus là-bas pour exprimer notre solidarité avec le peuple du Venezuela, avec le gouvernement du Venezuela, et avec le président du Venezuela. »

Pour Mike Shingange, de la centrale syndicale Cosatu, il s’agit d’aider dans la lutte contre l’impérialisme. « En tant que peuples unis, nous avons le pouvoir de vaincre et faire tomber l’impérialisme, affirme-t-il. Nous voulons faire savoir aux États-Unis que leur domination touche à sa fin. Et nous ne reconnaissons pas Guaido comme président. »

L’Afrique du Sud avait déjà montré son soutien devant le Conseil de sécurité de l’ONU en votant contre la résolution américaine réclamant de nouvelles élections.

Related posts

Algérie: la société civile réunie pour proposer un projet de sortie de crise

RFI AFRIQUE

France: une femme expulsée en Érythrée, un des pays les plus répressifs au monde

RFI AFRIQUE

Un enfant de cinq ans, premier cas confirmé d’Ebola en Ouganda

RFI AFRIQUE

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter Lire la suite