LE JOURNAL.AFRICA
AFRIQUE

Sénégal: la main tendue du président Macky Sall à la Une de la presse

Officiellement réélu, le président du Sénégal, Macky Sall a offert une main tendue à l’opposition. Il a lancé un appel à un dialogue politique « ouvert et constructif » tout en invitant les anciens présidents Abdou Diouf et Abdoulaye Wade à y participer. Un geste largement commenté par la presse sénégalaise.

« Macky calme le jeu » titre Sud Quotidien. « Le joli numéro d’appel de Macky » affiche en Une L'Observateur. « Macky prône la détente » pour L’Enquête. Les médias rappellent que le chef de l’Etat fera des propositions concrètes pour relancer le dialogue lors de sa prestation de serment le 2 avril. Et que certains acteurs ont déjà réagi ou pas.

Silence radio pour le moment du côté d’Idrissa Seck et d’Abdoulaye Wade. « Non-évènement » pour le Pastef d’Ousmane Sonko. L’Observateur indique que les deux derniers de l’élection, Issa Sall et Madicke Niang, sont prêts à répondre positivement si « ce dialogue est sincère », si « Macky Sall rétablit avant les relations de confiance ».

Le journal d’Etat, Le Soleil, titre « Macky Sall promet un dialogue ouvert et constructif ». Le quotidien d’opposition Walf titre en manchette avec une question : « Appel au dialogue du candidat réélu, médecin après la mort ? »

Interrogé par L’Obs, le politologue Babacar Justin Ndiaye indique : « Le président Macky Sall ne tend pas la main, il ouvre les deux bras ». Le politologue pointe les tensions entre Macky Sall et les leaders de l’opposition Idrissa Seck, Ousmane Sonko et Aboualye Wade, mais conclu « les postures ne sont jamais figées. Impossible n’est pas politique ».

Articles similaires

Coronavirus: le Sénégal et la Côte d’Ivoire déclarent l’état d’urgence

RFI AFRIQUE

Le Rwanda adopte des mesures économiques pour faire face au coronavirus

RFI AFRIQUE

Daniel Oulaï: un «agripreneur» au service des paysans

RFI AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :