LE JOURNAL.AFRICA
POLITIQUE

Réformes de la CENI: « celui qui sera désigné ne sera pas candidat d’une confession religieuse, mais de toutes »

Après la désignation de Ronsard Malonda à la tête de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), qui a fait l’objet de contestations dans l’opinion et dans la classe politique congolaise, les confessions religieuses qui doivent proposer les prétendants à ce poste s’organisent pour la convergence de points de vue sur la question.

Pour les Églises de Réveil du Congo (ERC), l’Évêque Dodo Kamba a fait une restitution des activités à leur niveau, au cours d’un point de presse ce lundi 05 avril 2021. “Nous pensons aux élections transparentes, libres et apaisées, commençant par la désignation de celui qui doit être à la tête de la CENI. Toutes les dispositions ont été prises pour que nous soyons un et indivisibles avec d’autres confessions religieuses”, a-t-il déclaré devant les médias présents à cette activité.

Sur les critères posés dans le choix de la personnalité devant piloter la Commission électorale, l’évêque Kamba revient sur les valeurs et les compétences : “Celui qui sera désigné ne sera pas candidat d’une confession religieuse, mais de toutes. Les critères ont été soulignés, il y a la question de moralité, avoir la connaissance en matière électorale et autres éléments indicatifs de valeur”, a-t-il indiqué.

Rappelons par ailleurs que des candidatures des prétendants au poste de Président de la CENI sont déposées auprès des confessions religieuses légalement reconnues, avant la grande messe d’arbitrage.

La CENI est composée de 13 membres désignés par les forces politiques de l’Assemblée Nationale, à raison de 6 délégués dont 2 femmes par la Majorité et de 4 dont une femme par l’Opposition politique. Il est de coutume, depuis 2006, que le Président de la CENI soit désigné par les confessions religieuses. Mais les dernières tentatives ont divisé les églises. Les catholique, les protestants ou encore les Kimbanguistes ont dénoncé le choix des autres confessions sur la personne de Ronsard Malonda, laquelle avait provoqué des vives protestations tant de l’opposition que celles du Président Tshisekedi lui-même.

Les confessions religieuses sont composées de la Communauté islamique, l’Église kimbanguiste, l’Union des églises Indépendantes du Congo, l’Église de Réveil du Congo, l’Église Orthodoxe et l’Armée du Salut, l’Eglise Protestante et l’Église catholique.

BMB

Articles similaires

Soudan du Sud: entrevue ratée entre Machar et Kiir, les espoirs s’amenuisent

RFI AFRIQUE

Ouganda: Bobi Wine inculpé pour avoir «importuné» Yoweri Museveni

RFI AFRIQUE

Burundi : quelques mots à retenir des élections de 2020

YAGA BURUNDI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :