LE JOURNAL.AFRICA
SOCIETE

RDC-Uvira : Le rapatriement, rien que le rapatriement (Réfugiés burundais)

Plus de 200 réfugiés et demandeurs d’asiles burundais cantonnés dans le camp de transit de Kavimvira ont manifesté ce lundi 07 septembre à Uvira. Ils réclament leur rapatriement « coûte que coûte » pour répondre à l’appel du président Ndayishimiye.

Ces derniers se sont dirigés tôt le matin à la frontière de kavimvira pour manifester leurs mécontentements d’être toujours maintenu dans la ville d’Uvira. 

Selon certains d’entre eux, échangés avec JA, ils sont fatigués de la vie médiocre qu’ils mènent dans ce camp de transit depuis plus d’une année.
« Les enfants n’ont pas accès aux études, ils mangent une fois le jour ; et en plus le même repas. »

Pour quoi réellement rentrer au Burundi ?

Pour Alice Habonimana, l’une de ces réfugiés, ils veulent rentrer au Burundi dans le cadre de répondre à l’appel de leur président qui avait demandé aux burundais se trouvant à l’étranger de regagner leur pays d’origine.

Selon elle, les réfugiés et demandeurs d’asile mangent toujours les petits poids au foufou une chose qui est à la base de plusieurs maladies hydriques dont ils sont victime. 

Que pensent les responsables du camp ?

Le chef d’antenne de la commission nationale des refugiés rejette en bloc toutes ces accusations. Pour lui, ces réfugiés ont juste besoin de regagner leur pays. C’est pourquoi ils bricolent ces fausses accusations.

En ce qui concerne le dossier du temps à passer dans le camp de transit, cette source confirme que le délai a toujours été respecté sauf pour certaines occasions où les processus trainent un peu à Kinshasa. 
 
Dominique Eleko précise que les démarches sont en cours entre la République Démocratique du Congo et le Burundi pour que leur rapatriement ait lieu.

Ces réfugiés étaient partis à kaberagule dans l’objectif de traverser vers leur pays. Les clauses entre la RDC et le Burundi précise que la frontière de kavimvira et gatumba sera la seule porte des rapatriements des réfugiés.

Par Joséphine Mungubi

Sur le même sujet : https://lejournal.africa/rdc-uvira-des-citoyens-burundais-en-sit-in-au-bureau-de-la-marie

Articles similaires

Le ministère de la jeunesse lance officiellement un nouveau projet

RTNB BURUNDI

Nene Nwayo: « On m’a demandé du sexe en échange de rôles dans des films »

BBC AFRIQUE

Expérience de cinq ans, l’éternel barrage pour les jeunes diplômés burundais ?

YAGA BURUNDI
%d blogueurs aiment cette page :