LE JOURNAL.AFRICA
POLITIQUE

RDC: “Pour la première fois […] on va assister à la destitution d’un Premier Ministre” (Prof André Mbata)

Le Premier Ministre a intérêt à démissionner, sinon il va sortir par la petite porte. Voilà ce que laisse entendre le Professeur André Mbata, ce vendredi 22 janvier 2021, juste après le dépôt de la motion de censure. Pour ce député National de l’UDPS, le Chef du Gouvernement a devant lui la dernière chance pour rendre le tablier.

« Pourquoi s’accrocher à un poste? S’il ne démissionne pas endeans 48h, il va s’écrouler comme une feuille morte », prévient André Mbata.

Et de relever : « La motion de censure c’est comme un carton jaune qui constitue un dernier avertissement. Il a encore la dernière chance pour démissionner. Autrement-dit, il sera ridiculisé par le carton rouge qui est sa déchéance ».

Ce professeur de droit constitutionnel ironise même que si Sylvestre Ilunga Ilunkamba s’entêtait, cela sera historique. ” Pour la première fois dans ce pays depuis l’indépendance, on va assister à la destitution d’un Premier Ministre et son Gouvernement par motion de censure. C’est ce qui va arriver ».

À la question de savoir si le bureau d’âge a le pouvoir d’actionner une démarche pour faire tomber le Gouvernement, le Professeur Mbata précise que l’arrêt de la cour constitutionnelle a été clair à ce sujet.

Un point de vue qui ne fait pas l’unanimité du côté du FCC/Kabila où l’on crie à la diversion du bureau qui s’écarte de sa mission qui consistait à finaliser la pétition contre un membre du bureau sortant à savoir le questeur-adjoint et l’installation du bureau définitif. « C’est une session extraordinaire avec deux points précis. le bureau d’âge qui a le pouvoir limité n’a pas la compétence d’organiser le vote des lois ni encore le contrôle parlementaire », a soutenu Lucain Kasongo député du PPRD.

La pétition contre le premier ministre et son gouvernement a recueilli 301 signatures. Le député Chérubin Okende d’Ensemble pour la République l’a déposé le vendredi 22 janvier 2021. Selon lui, c’est au nom du devoir de redevabilité que le Premier Ministre est invité à “pouvoir démissionner“.

Junior Ngandu

Articles similaires

Kisangani : confusion à l’assemblée provinciale après le vote de la motion de censure contre le gouvernement

OKAPI CONGO

Guinée: après six semaines, les opposants au référendum restent déterminés

RFI AFRIQUE

Anicet Georges Dologuélé (RCA): «On n’a pas noué une alliance avec Bozizé, c’était une déclaration d’intention»

RFI AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :