LE JOURNAL.AFRICA
SÉCURITÉ

RDC-FIZI : Trois villages attaqués par des groupes armés

Carte de Fizi et trois villages
Trois villages situés dans les périphéries de Minembwe en territoire de Fizi ont été attaqués par la coalition Twigwanao, Makanika et Android dans la matinée du 07 Novembre.

Selon la société civile des compatriotes congolais SOCICO-RDC, il s’agit des villages, Tulambo, Monyi et Irumba  qui ont été la cible de ces groupes armés le dimanche vers 4heures. Plus de Vingt personnes seraient blessées et une partie de la population a fui lors de cette attaque. Les blessés seraient admis aux soins à l’hôpital de Minembwe centre comme le renseigne le coordinateur de cette structure citoyenne. Bwija Kelvin  loue la bravoure des FARDC pour avoir su contenir ces groupes armés en renforçant ses effectifs dans ces entités qui sont sous contrôle de l’armé régulière pour l’instant. 

A lire : Bukavu : La ville retrouve son air paisible après l’arrêt des présumés rebelles

Le porte-parole des opérations Sokola II sud-Sud-Kivu n’infirme ni ne confirme cette information. Dieudonné Kasereka nous promet de se prononcer incessamment sur ce dossier car il n’est pas encore en  contact avec les commandants qui sont sur terrain .

Pendant ce temps, le coordinateur de la SOCICO-RDC félicite les autorités civiles et militaires à Fizi pour avoir facilité les déplacés de Bibokoboko à regagner leur milieu. Toute fois Kelvin Bwija, appelle les acteurs humanitaire et le gouvernement congolais de les assister pendant leur réinstallations. Aussi, renforcer les mesures sécuritaires dans leurs villages pour empêcher des nouvelles attaques des groupes armés contre les populations civiles de Bibokoboko.

A lire aussi : Conflits au Sud-Kivu, quels risques pour les Grands Lacs ?

Joséphine Mungubi

Articles similaires

Crise de l’Est de la RDC : le risque de balkanisation est bel et bien réel (Cardinal Fridolin Ambongo)

OKAPI CONGO

Le Conseil paix et sécurité de l’UA doit se positionner sur le cas tchadien

RFI AFRIQUE

Le terrorisme au Burkina Faso peut fragiliser les investissements étrangers

RFI AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :