LE JOURNAL.AFRICA
EDUCATION

Raser les cheveux et la barbe cause des dégâts dans une école au Kenya

Un élève qui rase ses cheveux
258 élèves du lycée Makueni ont été expulsés de l’école pour refus de se raser leurs cheveux et leur barbe. Ces derniers ont semé le chaos au sein de l’école au point d’attaquer le directeur et les blessant sur la tête.

Tout a commencé ce vendredi soir 19 février, après avoir reçu l’ordre du directeur d’aller se faire raser les cheveux. Lorsque les élèves sont arrivés à l’école, ils ont commencé à se disputer avec les enseignants. Au finish, ils ont blessé le directeur de l’école, Raphael Katana, au niveau de la tête.

Katana a été transporté d’urgence à l’hôpital de Makueni où il a été soigné et est rentré samedi matin.

Qu’est-ce qui justifie cet acte de ces élèves ?  

En effet, ces lycéens disaient qu’ils ne voulaient pas qu’on leur dise quand et comment se couper les cheveux. Sur ce, ils ne se sentaient pas libres de le faire.

Le directeur Raphael Katana a rapporté que les élèves se coiffent contrairement aux règles de l’école. Cependant, couper les cheveux à l’école fait partie des règles qui existent depuis la création de l’école en 1966.

« Chaque mois, les élèves de nos écoles se font raser les cheveux et la barbe. Mais ces derniers jours, ceux de la quatrième commencent à s’y opposer », insiste le directeur de Makueni School.

Le commandant de la police du comté de Makueni, Joseph Ole Napeiyan, a confirmé l’intervention de la police du centre. Et que la paix s’y rétablit.

En outre, aucun collégien n’a été blessé pendant le chaos nocturne, a déclaré le chef de la police du comté. Ole Napeiyan.

A lire: Kenya : Un coup dur pour le ministère de l’ Éducation

Quelle est la suite ?  

A cet effet, le même samedi matin, une réunion d’urgence a été organisée. Le conseil d’administration de l’école a rencontré les responsables de l’éducation du comté pour conclure un accord. Lequel l’objet était de voir sur la fermeture de l’institution indéfiniment ou non.

Cet incident est l’un des cas signalés d’inconduite des élèves depuis la réouverture des écoles en janvier 2021. C’est après les longues vacances dues au COVID-19.

Avec plus de six écoles qui auraient été incendiées et des biens scolaires détruits par des élèves au Kenya.

A lire aussi: Quelle école pour tous au Kenya ? L’école des inégalités

Par Sam Odhiambo

Articles similaires

Burundi : Un coup de main de kits scolaires pour 93 élèves de la communauté Batwa 

LE JOURNAL.AFRICA

Gratuité de l’enseignement en RDC : la table ronde n’a pas touché « du concret  », affirme Ntantu Mey

OKAPI CONGO

Football et santé sexuelle dans les écoles de Côte d’Ivoire

RFI AFRIQUE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :