LE JOURNAL.AFRICA
SANTE

RDC : 597 cas de malnutrition sévère enregistrés en 2020 dans la zone de santé de Bandundu

La zone de santé urbano-rurale de Bandundu dans la province du Kwilu a recensé 597 cas de malnutrition aigüe sévère pour la période allant de janvier à décembre 2020. C’est ce que révèle le rapport annuel des activités de la nutrition dans cette zone de santé publié lundi 11 janvier.

André Kapay, infirmier superviseur chargé de la nutrition dans cette zone de santé, indique que plusieurs facteurs sont à la base de cette situation qui prend des allures inquiétantes. Il cite notamment l’ignorance des mères, qui ne respectent pas l’allaitement maternel exclusif, l’insécurité alimentaire dans les ménages et les mauvaises pratiques culinaires.

« La vraie cause, je peux dire, ce sont les mauvaises pratiques de l’alimentation de l’enfant de moins de six mois, notamment le non-respect de l’allaitement exclusif. Il arrive que les mères ne connaissent pas la façon de préparer la bouillie de l’enfant et parfois c’est un sevrage précoce ou soit c’est la mauvaise préparation des recettes ou encore il y a insécurité alimentaire.  Les ménages ne trouvent pas à manger, de fois ils prennent un repas monotone qui ne permet pas à donner à l’enfant un repas équilibré, varié et sain », explique André Kapay.

Parmi ces 597 cas de malnutrition aigüe, il y a eu 123 guéris, soit 20% et 52 décès qui représentent 8%.

La tranche d’âge la plus touchée reste celle comprise entre 6 mois à 5 ans, avec 422 cas, a précisé André Kapay.

Ces 597 cas de malnutrition recensés ne concernent que six aires de santé équipés en matériels anthropométriques sur le 19 que compte la zone de santé de Bandundu, a signalé André Kapay.

Articles similaires

Burundi : Le Coronavirus un danger qui nous guette tous !!!

LE JOURNAL.AFRICA

COVID-19 RDC : 267 cas confirmés, 22 décès, 23 personnes guéries

OKAPI CONGO

Burundi : Covid-19, entre craintes et spéculations

YAGA BURUNDI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :