LE JOURNAL.AFRICA
SOCIETE

Flambée des prix : les évêques catholiques invitent les commerçants « à l’amour et à la solidarité »

Abbé Donatien Nshole, premier secrétaire général adjoint de la Commission Episcopale Nationale du Congo (CENCO) le 4/03/2013 à Kinshasa, lors d’un point de presse. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

 La Conférence épiscopale nationale du Congo(CENCO) a invité mercredi 25 mars la population congolaise à l’amour et à la solidarité. Elle réagissait ainsi face à la hausse exagérée des prix des produits sur le marché et à la stigmatisation à l’endroit des personnes malades du Coronavirus.

Le secrétaire général de la CENCO, abbé Donatien Nshole, rappelle que le moment est très difficile pour tout le monde et qu’il ne faut pas en profiter au détriment de l’autre. Selon lui, la majoration des prix de denrées alimentaires par certains commerçants est de nature à en rajouter à cette dure épreuve.

 « Les temps sont durs ! Nous sommes face à une réalité qui peut s’aggraver. Le confinement qui nous est imposé est salutaire, mais difficile à vivre surtout pour la majorité qui vit au jour le jour. Dommage qu’il y a des spéculations par rapport aux prix», a-t-il déploré, indiquant au contraire que «C’est le moment plus que jamais de vivre les valeurs comme la solidarité et la charité ».

L’abbé Donatien Nshole soutient que la victoire doit être collective :

« Ne tenons pas compte de nous-mêmes parce que la victoire doit être collective. Pensons aux voisins, ainsi nous bénéficierons de l’attention des autres. Les gens qui souffrent ont besoin de la compassion et non pas d’être stigmatisés. Car cette maladie est une disgrâce qui peut arriver à tout le monde. Aujourd’hui, c’est lui, demain c’est peut-être votre proche parent. Donc, soyons solidaires et gentils ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :