LE JOURNAL.AFRICA
ECONOMIE

Coronavirus : le vice-ministre de l’économie demande aux commerçants de revenir sur le prix initial

Dans un entretien accordé mercredi 25 mars à Radio Okapi, Didier Lutundula Okito tient à rassurer la population.

Selon lui, il n’y aura pas rupture des stocks pour le moment. Il ajoute que la spéculation à la base de la hausse des prix n’a pas sa raison d’être.

« Je vais rassurer le peuple congolais, que jusque-là, il n’y a pas rupture des stocks au pays. Nous en tant que ministère de l’économie, nous avons fait des tours auprès des différents opérateurs économiques, nous nous sommes rendu compte que le niveau des stocks peut amener le pays, voir la ville de Kinshasa, jusqu’au mois de mai. Par là, vous allez comprendre que la hausse des prix que nous observons sur le marché, n’a pas de raison d’être, c’est une spéculation, et une spéculation c’est une faute, qu’il faut corriger, qu’il faut sanctionner », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, le vice-ministre de l’économie a annoncé que les équipes des inspecteurs sont à pied d’œuvre pour réguler les prix, après la descente effectuée sur terrain.
« Nos équipes que nous avons envoyés sur terrain pour un contrôle économique de régulation des prix des biens et vivres sur le marché sont en train de travailler sur le rapport, nous attendons les conclusions pour que nous puissions amener ces conclusions au premier ministre qui chapotent la commission qui travaille sur ces résolutions. J’ose croire que les prix de vivres et des biens de premières nécessités vont rentrer stables », a-t-il poursuivi.

Articles similaires

Mwari mubizi ? Mu Rumonge, ifi zizimvye nk’ahandi hose!

YAGA BURUNDI

Le FMI dévoile ses perspectives économiques pour l’Afrique subsaharienne

RFI AFRIQUE

Le Burundi bientôt doté d’un portail de facilitation des échanges

RTNB BURUNDI
%d blogueurs aiment cette page :