LE JOURNAL.AFRICA
EDUCATION

Nord-Ubangi : plus de 400 enfants des familles victimes d’inondations ne vont pas à l’école

Plus de quatre cents enfants des familles victimes d’inondations à Zwanguba ne sont plus scolarisés. Les parents affirment avoir tout perdus lors de ces inondations, et ne parviennent plus à subvenir aux besoins de scolarité de leurs enfants. Ces enfants, dont l’âge varie entre trois et dix-sept ans, affichent des signes des problèmes psychologiques dus à leur état actuel.

Face à cette situation, l’ONG Action pour la protection et l’encadrement des enfants (APEE), avec l’appui de l’UNICEF, a décidé de mettre en place un espace ‘Amis d’enfants’ dans ce village pour leur prise en charge psychologique pendant trois mois.

« Nous constatons que les enfants ont des problèmes psychologiques en général, après les inondations c’est ce que vous dites, oui, oui tel que la timidité, le stress, la frustration et quand nous constatons le cas, nous faisons le référencement auprès d’un psychologue et l’enfant est prise en charge », a expliqué la cheffe de projet, Françoise Mbele.

Ces enfants, selon elle, sont disposés en trois groupes selon les tranches d’âge de 3 à 6 ans, de 7 à 12 ans et de 13 ans a 17 ans. 

Le formateur Aexis Kalo, trouvé sur le site des enfants, renchérit :

« Nous faisons l’activité trois fois par semaine. Il y a des activités sportives, cultures, sociales, il y a des activités qui concerne la santé, la sensibilisation sur le VIH/Sida, le dépistage volontaire, le dépistage avec les enfants. On parle aux enfants de violences sexuelles faites aux femmes, au genre aussi ». 

Un parent reconnait que cette formation apporte déjà des fruits. « Avec l’arrivée de l’UNICEF ici, nos enfants qui ne savaient pas dire ‘Bonjour Papa’, maintenant ils le font. Ils se lavent désormais les mains avant de manger, c’est un pas important », a-t-il confié.

Articles similaires

%d blogueurs aiment cette page :