LE JOURNAL.AFRICA
Non classé

Haut-Uele : 23 morts et 245 kidnappés à Dungu en 2019, selon l’ONG COPADH

Dans un rapport publié le week-end dernier, la Coopérative des organisations pour l’encadrement des exploitants artisanaux et la protection des droits humains (COPADH) a révélé que vingt-trois personnes sont mortes et deux cent quarante-cinq autres ont été kidnappées en 2019 dans le territoire de Dungu au Haut-Uélé. Ce rapport cite les supposés éléments de la LRA comme étant auteurs de ces actes.

Les personnes décédées ou kidnappées l’ont été au cours des 182 embuscades tendues par les présumés LRA.

Ce rapport indique également que 104 personnes ont été relâchées alors que bien d’autres sont portées disparues jusqu’à ce jour.

Cette ONG renseigne que huit violations graves des droits de l’homme ont été également révélées. Elle parle aussi de pillage des biens des paysans.

Par rapport aux droits humains, la COPADH fait état de 86 cas de violences sexuelles dont 62 relatifs aux viols sur mineures. L’Ong relève 92 cas de non-respect de la procédure en matière d’arrestation et de détention par la police nationale congolaise.

Ce rapport évoque aussi l’aspect humanitaire. Selon la COPADH, plus 500 habitations ont été inondées en novembre et décembre de l’année dernière et les sinistrés n’ont jamais bénéficié d’une assistance.

Le Coordonnateur de la COPADH, Me Pascal Kirongozi appelle le gouvernement congolais à accueillir ce plaidoyer et dénonciation. Il exhorte en même temps, les autorités religieuses à se mobiliser pour protéger la dignité humaine.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :