LE JOURNAL.AFRICA
POLITIQUE

RDC : le FCC réaffirme son soutien aux institutions de la République et à la coalition avec CACH

Le Front Commun pour le Congo (FCC) a réaffirmé, jeudi 28 novembre, son soutien aux institutions de la République et à la coalition avec Cap pour le Changement (CACH). C’est l’une des décisions prises à l’issue de la première retraite politique de cette plateforme politique tenue à Kisantu au Kongo-Central.

Dans son communiqué final, le FCC promet de rendre public incessamment les résolutions prises en rapport avec tous les autres aspects de la scène politique.

Le communiqué renseigne que le FCC demande aux gouvernants de prendre à bras le corps les cas des sinistrés des récentes intempéries et aussi des tueries qui surviennent dans la partie Est du Pays.

Selon Felix Kabange Numbi, membre du comité stratégique, au cours de cette retraite, les participants se sont également penchés sur l’organisation et le fonctionnement de la plateforme et sur les référents idéologiques et programmatiques.

« Nous nous sommes aussi penchés sur des questions relatives au fonctionnement des institutions. Nous avions deux défis à relever : le défi de gouvernance car nous sommes dans les institutions issues des élections et celles issues de la coalition FCC », a-t-il ajouté.

Lors de la cérémonie d’ouverture de la retraite du FCC, son coordonnateur Néhémie Mwilanya avait affirmé qu’ils resteront exigeants envers leur partenaire CACH quant à l’accomplissement de sa part du contrat.

« Le FCC souhaite voir leurs relations demeurer harmonieuse. Il veillera à la préservation de cet acquis historique en œuvrant avec lucidité pour l’adhésion totale de ses membres », a – t-il précisé.

Pour le coordonnateur du FCC, l’encadrement des militants des partis politiques et la création des passerelles interactives avec d’autres partis du CACH pourrait participer à la volonté de consolider les relations entre les deux blocs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :