LE JOURNAL.AFRICA
SANTE

Ituri : un nouveau cas d’Ebola inquiète les autorités

Un cas positif d’Ebola a été enregistré le week-end dans la zone de santé de Lolwa, a indiqué mercredi 27 novembre l’administrateur du territoire de Mambasa (Ituri), après environ deux semaines d’absence de nouveaux cas positifs notamment à Lwemba, épicentre de cette épidémie. Il redoute la propagation de cette maladie dans cette zone, où affluent des déplacés de Beni et Oicha (Nord-Kivu) qui fuient les attaques des rebelles ADF.

L’épidémie d’Ebola était presque maitrisée dans le territoire de Mambasa et particulièrement à Lwemba et Biakato, considérés comme épicentre de cette épidémie en Ituri, rapporte l’administrateur du territoire, Idrisssa Koma Kukodila.

Selon lui, dans la zone de santé de Mambasa, aucun cas positif n’a été enregistré pendant environ un mois. A Lwemba, où il y avait une forte résistance de la population aux mesures de riposte, dix-sept jours se sont écoulés sans un cas positif.

Idrisssa Koma Kukodila déplore ce nouveau cas positif enregistré le week-end dernier dans la zone de santé de Lolwa ; étant donné que la victime est passée dans trois différents villages avant d’être identifiée par l’équipe de riposte. Ce qui, selon lui, remet la pendule à zéro et nécessite des nouveaux efforts pour contenir la maladie.

Entre-temps, l’ONG CODEFEF signale qu’un mouvement massif et incontrôlé de la population du Nord-Kivu est observé depuis une semaine vers Makiki, Mangurujipa, Makumo et Bikato en territoire de Mambasa. Cette situation risque de favoriser la propagation de la maladie à virus Ebola dans le territoire de Mambasa.  

Le coordonnateur de l’équipe de riposte en Ituri, Christophe Shako, précise que de nouveaux cas positifs ont été enregistrés ces cinq derniers jours à Beni, Oicha et Mabalako au Nord-Kivu. Selon lui, il est difficile pour l’instant à l’équipe de riposte d’œuvrer dans cette région à la suite de l’insécurité. Ce qui accroit le risque de l’expansion de la maladie.

Face à ce défi, le coordonnateur de riposte à Ebola en Ituri demande à la population locale de signaler tout cas suspect en vue de rompre la chaine de transmission de cette épidémie.  

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :