LE JOURNAL.AFRICA
ECONOMIE

RDC : l’OIM s’implique dans la lutte contre le trafic illicite des minerais

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) veut contribuer au combat contre le trafic illicite des minerais en République démocratique du Congo. L’agence onusienne a lancé à cet effet vendredi le 25 octobre un programme de renforcement des capacités des institutions du pays impliquées directement ou indirectement dans les questions minières.

Ce programme d’une durée de 18 mois couvrira les deux provinces du Kivu. Il est financé par le gouvernement américain. Son objectif est de contribuer à améliorer la sécurité autour des sites miniers et à réduire le trafic illicite des minerais. 

L’atteinte de cet objectif passe notamment par le renforcement de la justice pénale et l’amélioration de la collaboration entre la police des mines et les différents autres services liés à l’exploitation minière, estime l’OIM.

Ainsi, un atelier de deux jours a réuni avant le lancement du programme de cette agence de l’ONU, les experts des services concernés, la police nationale congolaise, des ministères des Mines, de la Justice et de l’Intérieur, ainsi que ceux de l’industrie minière et des représentants de la société civile.

Les participants aux travaux ont donc dû épingler les goulots d’étranglement et réfléchir sur les grandes lignes d’action pour plus d’efficacité dans la sécurisation des sites miniers et la prévention du trafic illicite des minerais. Et à la clôture de l’atelier, le commissaire général adjoint de la PNC, Célestin Bengama Boputa, a affirmé que la Police nationale s’engageait à accompagner le programme de l’OIM et à mettre en application les recommandations issues des travaux.

Articles similaires

Burundi : face au commerce florissant de la friperie, l’urgence d’une industrie textile locale ?

YAGA BURUNDI

3000 fonctionnaires avec de faux diplôme au Tchad

BBC AFRIQUE

Kinshasa : reprise des activités hôtelières après la fin de l’Etat d’urgence

OKAPI CONGO
%d blogueurs aiment cette page :