Non classé

Lancement officiel de l’inventaire forestier national dans la province du Maniema

L’inventaire forestier national dans la province du Maniema a été lancé vendredi 12 juillet à Kindu, au cours d’un atelier organisé par le ministère national de l’Environnement et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Ces assises ont été organisées à l’intention des responsables de la territoriale au Maniema.

Pour répondre aux exigences de la convention cadre des Nations unies sur le réchauffement climatique, le système national de surveillance des forêts de la RDC a déployé des ingénieurs sur le terrain pour une durée de plus ou moins douze mois dans la province du Maniema.

Ces derniers ont pour mission de mesurer l’impact d’activités anthropiques sur les émissions et les absorptions des gaz à effets de serre dans les forêts des sept territoires de la province du Maniema.

Kondjo Shoko Adrien, chef de division à la direction générale des inventaires et aménagements forestiers au ministère de l’Environnement à Kinshasa, explique le travail qui sera effectué par ces ingénieurs :

« Nous devons évaluer nos forêts, donner la quantité et la qualité de nos bois, les superficies forestières et la valeur de nos bois à l’hectare (…). Ils vont mesurer les arbres en diamètre et en hauteur, les identifier. Et on va prendre le sol, à la hauteur de 30 centimètres, de petites fractions, pour déterminer les teneurs en carbone. »

Les administrateurs des territoires, les chefs des secteurs et des chefferies ainsi que la société civile et toutes les communautés locales ont été appelés à réserver un bon accueil à ces ingénieurs et à les accompagner dans la réalisation de ce travail d’intérêt tant national qu’international.

Leave a Comment

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter Lire la suite