LE JOURNAL.AFRICA
Non classé

Insécurité à Rutshuru : les élèves de Kiwanja décrètent une « journée sans écoles »

Les écoles de Kiwanja dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) sont restées fermées toute la journée de mercredi 15 mai 2019. Les élèves ont décidé de sécher les cours pour exprimer leur colère, face aux kidnappings récurrents des civils dans la cité, mais aussi contre l’insécurité de façon générale.

Selon des sources locales, les élèves des différentes écoles de Kiwanja ont décrété « une journée sans écoles » pour manifester leur colère contre l’assassinat, mardi, d’un parent d’élèves, par des hommes armés non encore identifiés.

D’après le président de la jeunesse de Rutshuru, Roger Sebiyera, ces hommes auraient tenté d’enlever la victime. Face à sa résistance, ils l’ont abattue ont pris fuite.

La population en colère est sortie pour manifester dans la rue contre cet assassinat. Elle a récupéré le corps qu’elle a déposé devant le bureau du territoire de Rutshuru.

La même source indique que la police a dû user du gaz lacrymogène pour disperser les manifestants. La police a par la suite pris le corps pour le placer à la morgue.

Roger Sebiyera se dit préoccupée par la recrudescence de l’insécurité à Kiwanja, due au phénomène Kidnapping. Il appelle les autorités provinciales et nationales, à trouver une solution à ce problème.

Pour sa part, l’administrateur du territoire, Justin Mukanya affirme que le travail est en train d’être fait, tant au niveau de l’armée ou de la police, pour trouver une solution et que la population retrouve sa quiétude.