LE JOURNAL.AFRICA
Non classé

Ituri : des corps mutilés amputés de sexes ramassés à Mahagi

Un corps sans vie, identifié comme celui d’une femme, a été retrouvé samedi 9 février dans le territoire de Mahagi en Ituri. Selon les habitants qui ont découvert la dépouille, certains organes ont été emportés par des inconnus. Ils indiquent que des corps sans vie des femmes, sont de plus en plus ramassés dans certaines entités de la province.

Selon la société civile de Mahagi, ce drame est survenu à Urii, un village situé à dix-neuf kilomètres de Mahagi-centre. Une dame âgée d’une quarantaine d’année a été abattue par des inconnus. Son corps a été retrouvé, le matin, portant des traces de blessures.

D’après la même source, sa partie génitale a été emportée par ses bourreaux.

Un mois plus tôt, un autre cas similaire a été signalé, à Moro, dans la localité de Nyarambe toujours en territoire de Mahagi.

Dans la nuit du jeudi à vendredi de la semaine dernière, le corps sans vie, d’une femme, amputé de son sexe a été découvert à Ariwara, un centre de négoce situé à quarante et cinq kilomètre d’Aru-centre.

« C’est comme si quelqu’un achète ces organes et part les revendre. Il faudrait que la justice mène des enquêtes, retrouve les auteurs de ces actes et qu’ils soient punis », a interpellé Hilaire Unencan, président de la société civile de Mahagi. Il pense qu’il s’agirait d’une pratique mysticisme.

Le commandant de la police en territoire de Mahagi indique que ses éléments déploient des efforts pour appréhender les auteurs de ces crimes.

Selon lui, ces personnes traversent la frontière pour aller en Ouganda après avoir commis ce forfait.