LE JOURNAL.AFRICA
SÉCURITÉ

Nord-Kivu : la population prône pour la lever de l’état de siège

Les militaires de l'Etat de siège au Nord Kivu

L’état de siège ne répond pas  aux attentes de la population du Nord-Kivu de la République Démocratique du Congo.  Après trois mois de son instauration, la population déplore en effet que  jusqu’à présent l’insécurité persiste toujours. Cependant, elle envisage la levée de l’état de siège.

La population du Nord-Kivu de la RDC s’attendait aux lancements des attaques musclées des FARDC contre les groupes armés. Malheureusement, après trois mois rien ne bouge, ce qui fait le regret du parlementaire, Jean Baptiste kasekwa, pendant son séjour en province.

Échangeant avec cet élu du peuple, cette population a donné la cote zéro sur dix aux efforts fournis par l’état de siège.

Malgré les multiples investigations du gouvernement, la situation sécuritaire reste toujours critique. Martèle Jean Baptiste kasekwa, dans des échanges avec la presse ce weekend.

Selon lui, aucune assurance pour un retour à la paix dans cette région, la population reste clouée à son propre sort.

A lire : RDC: le gouvernement fait le bilan de l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu

La relation entre l’armée et la population est sur le point d’être rompue, la confiance se solde à zéro.  Réaffirme l’élu de Goma M. Kasekwa, qui a ajouté que le bilan de l’état de siège reste macabre.

Par ailleurs, l’élu du peuple se réjouit du fait que l’assemblée nationale a convoqué d’urgence ce lundi une réunion à Kinshasa-(Capital de la RDC), sur le sujet. Une plénière extraordinaire qui se tiendra à huis clos.

Au programme de celle-ci,  l’évaluation de l’état de Siège en vigueur dans les provinces du Nord-Kivu et Ituri.

Pour sa part Jean Baptiste kasekwa, estime que sera une bonne occasion pour eux (Parlementaires ressortissants de la province) à s’ouvrir sur la question.

«Nous allons nous dire des vérités pour aboutir à une solution durable», a-t-il souligné.

Depuis l’instauration de l’état de siège, 250 personnes sont déjà tuées, plus de 15 portées disparues et 27 maisons incendiées. En plus de cela,  19 véhicules sont déjà incendiés et la route Beni-Kasindi et Beni-Komanda a été plusieurs fois coupée. Selon le bilan de la société civile La Lucha du 30 juillet 2021.

A lire aussi : Bilan de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri

Jordan Ntambwe Ngoy 

Articles similaires

RDC : 12 otages libérés par des miliciens à Kabambare

OKAPI CONGO

RDC-Rwanda: des interrogations sur la coopération militaire entre les deux pays

RFI AFRIQUE

Burkina Faso: au moins 47 civils et militaires tués dans une attaque dans le Sahel

RFI AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :