LE JOURNAL.AFRICA
ECONOMIE SOCIETE

Ndayikeze Aaron espère multiplier sa production du café de 300 kg en une tonne/an

M. NDAYIKEZE dans son champ de café

Une utopie ou de la magie ; une période de trois ans est nécessaire pour une réponse exacte. Ndayikeze Aaron compte tripler sa production de café à une tonne.

Ce cultivateur du café depuis plus de 10 ans, habite dans la zone Bibara, commune Mutumba de la province Karusi.  Fraichement sorti d’une formation du Ministère Burundais de l’Agriculture et de l’Elevage-MINAGRIE sur la plantation de nouveaux plants de caféiers.

En effet, avec une ferme assurance, M. Ndayikeze va multiplier son produit du café de 300 kg à une tonne/an. Il a un champ mesurant 17/53 mètres.

A lire : Burundi : MINEAGRIE, de la collecte du café pour la quête des devises

Ndayikeze Aaron compte sur son nouveau système de plantation

A cet effet, il regrette le temps perdu dans son ancien système de plantation du café, « J’aurais beaucoup gagné». Martèle M. Ndayikeze. Qui rappelle ses calcules: 20 cm de profondeur et 20 cm de diamètre pour un puits de plant de caféier. Et sans même un espacement de 20 cm d’un à l’autre plant.

Une correction serait nécessaire pour une aération et meilleure production

Planter en quinconce les plants de caféier est son espoir, 2m d’espacements d’un plant à un autre. 60cm de profondeur et 60cm de diamètre.

La culture du café est primordiale pour le Burundi  

Le café apporte 80% des devises au BURUNDI. Une récente étude réalisée par l’Agence Internationale de Développement des Etats-Unis d’Amérique (USAID) sur le secteur café au Burundi.

On estime à près de 600 000 le nombre de ménages qui dépendent directement de la culture du café.
Par Freddy bin Sengi  

 

 

Articles similaires

Sieste : entre opinions toutes faites et réalité

YAGA BURUNDI

Réseaux Sociaux : Une liberté à double tranchant

AKEZA NETWORK

RDC : « Plusieurs femmes meurent des violences conjugales dans le silence », affirme la ministre Lomeya

OKAPI CONGO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :