LE JOURNAL.AFRICA
EDUCATION

Malgré les défis, l’Université Polytechnique de Gitega progresse

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique , Gaspard Banyankimbona, et sa délégation , ont visité ce mardi l’Université Polytechnique de Gitega. Le ministre s’est félicité des progrès de cette université malgré les défis auxquels elle est confrontée.

Parmi ces défis, a déclaré Abbé  Nkurunziza Frédéric, le Recteur de cette université, il y a la suspension de certains départements suite au nombre insuffisant des candidats inscrits.

Abbé Nkurunziza Frédéric indique que ce problème s’explique par le manque de ressources financières des familles pour supporter les étudiants. Aussi, pour engager les professeurs. « Cela affecte immédiatement l’institution », dit-il.

Le Recteur de l’Université Polytechnique de Gitega a évoqué également l’absence d’un corps professoral stable.Selon lui, la plupart des professeurs préfèrent être engagés dans des universités publiques telles que l’Université Nationale du Burundi et l’École Normale Supérieure. En conséquence, cette université hésite à ouvrir le 2 ème cycle du Master bien qu’elle compte sur les professeurs en formation.

L’Université Polytechnique de Gitega rencontre également des difficultés liées à l’accueil de stagiaires dans des entreprises publiques et privées qui leur demandent de l’argent alors que les moyens financiers sont encore limités,comme l’a déclaré l’Abbé Frédéric Nkurunziza.

Dans ces cas, les stagiaires se voient occupés à l’Université par un professeur qui développe le sujet relatif avec leurs domaines d’études.

Un cadre de concertation est pertinent

C’est du moins la déclaration de Gaspard Banyankimbona, Ministre ayant  l’Enseignement Supérieur et la Recherche Scientifique dans ses attributions.

Il explique que ces concertations doivent avoir lieu dans les conseils de direction , l’administration, les facultés et les assemblées générales, la dernière étant datée de 2018.

Gaspard Banyankimbona pense que cela aidera à cibler les défis en termes de besoins afin de trouver ensemble des stratégies pour les résoudre.

La mise en commun des ressources via les mécanismes appropriés des partenaires est très pertinente, a assuré Gaspard Banyankimbona.

L’Université Polytechnique de Gitega compte actuellement 1782 étudiants, dont 1340 suivent les cours et 442 sont actuellement en stage.

Par Willy Ntakarutimana

Articles similaires

%d blogueurs aiment cette page :