LE JOURNAL.AFRICA
SANTE

Le Burundi a un très faible taux des pharmaciens

Lors de la conférence de presse du 20 septembre 2020 à l'occasion de la journée internationale des pharmaciens.
A gauche, Désiré Bizimana président de l’ONPB et à droite Emmanuel Bamenyekane Directeur du département de la pharmacie, du médicament et des laboratoires au ministère de la santé.

195 pharmaciens pour une population plus au moins 12 millions ; Soit 615538,46 personnes par pharmacien. C’est au moment où l’OMS recommande au moins un pharmacien pour dix mille personnes. Ordre National des Pharmaciens Burundais (ONPB) exhale la nécessité d’une filière pharmaceutique à l’Université du Burundi.

A l’occasion de la journée mondiale des pharmaciens, ONPB relève un nombre très faible des prestataires apothicaires. Au cours d’une conférence de presse animée ce vendredi, ONPB l’insuffisance des pharmaciens bloquent la meilleure prestation du service dans ce secteur.

L’effectif de 195 pharmaciens sur tout le territoire national est trop petit, s’indigne Désiré Bizimana, président de l’ONPB. Désiré Bizimana propose l’ouverture d’une faculté de pharmacie à l’Université du Burundi pour changer la donne.

De quoi nous aide un pharmacien ?

  1. Bizimana trouve qu’un couteau à double tranchant est un médicament qui n’est pas dans les bonnes mains. « Il devient un poison », martèle M. Bizimana.

Selon lui, c’est cela où revient la nécessité d’un pharmacien bien formé et qualifié. « Un pharmacien ne pas celui qui se met seulement derrière un comptoir pour vendre les médicaments. Mais plutôt quelqu’un qui est bien formé pour une mission sanitaire d’interpréter les prescriptions des médecins.»

Qu’en est-il pour la rupture ou indisponibilité des médicaments ?

Le président de l’ONPB regrette du fait qu’au moins 89,9% des médicaments utilisés au Burundi proviendraient de l’étranger.Il exhorte le gouvernement burundais à installer d’industries de fabrication des médicaments.

Pourquoi cette journée ?

Au Burundi, cette journée est célébrée cette année sous le thème : « Des pharmaciens bien formés, très engagés et mobilisés pour une meilleure qualité des soins ». Selon Emmanuel Bamenyekane Directeur du département de la pharmacie, du médicament et des laboratoires au ministère de la santé.

 Cette journée a été lancée depuis 2009 par la fédération internationale des pharmaciens basée en Hollande dans le but de sensibiliser les communautés sur le rôle des pharmaciens.

Selon M. Bamenyekane, des gens pensent que le pharmacien est un responsable d’une boutique qui délivre des médicaments alors que derrière ça il y a une mission de santé publique, de conseils sur l’utilisation des médicaments, sur l’indication des médicaments, sur le dosage et le suivi pharmaceutique.

Par Freddy Bin Sengi

Articles similaires

RDC : à Mangina, premier foyer d’Ebola, Antonio Guterres interpelle : « Ne cachez pas les symptômes. Venez ! »

OKAPI CONGO

Coronavirus au Nord- Kivu : le gouverneur appelle les contacts du premier cas à se manifester

OKAPI CONGO

Santé sexuelle et reproductive : « J’ai un rôle à jouer, toi aussi ! »

YAGA BURUNDI
%d blogueurs aiment cette page :