LE JOURNAL.AFRICA
EDUCATION

Exetat 2021-Beni: les élèves passent l’examen d’État dans un calme absolu

Les élèves de Beni pour l'Exetat 2021

Comme dans toute la RDC, l’Exetat a débuté ce lundi à Beni.  Aucun cas d’insécurité n’a été signalé dans cette ville. Plus de 3 800 élèves finalistes ont répondu présent dans 9 centres de passation de l’examen d’Etat.

Malgré plusieurs interruptions de l’année scolaire dues à l’insécurité et à la pandémie de la COVID-19, l’examen d’Etat se déroule dans un climat de calme à Beni. Plusieurs mesures dont le renforcement du dispositif sécuritaire autour des centres de passation ont été prises pour garantir le bon déroulement de l’Exetat. L’inspection provinciale de l’éducation a rappelé aux finalistes le respect des gestes barrières pour se protéger contre le Covid 19.

Les frais de participations posent problème

Certains finalistes de Beni se sont présentés devant leurs centres de passation sans avoir payé
les frais de participation. Le sous-proved n’a blâmé personne mais promet de se tourner vers les responsables des établissements après les épreuves.
« Le degré d’insolvabilité est négligeable. Ce sont des problèmes sociaux qui en sont souvent la cause. Nous allons harceler les chefs d’établissement qui ne sont pas en ordre pour qu’ils régularisent dans les meilleurs délais. », a signalé Olivier Matsoro

A lire : Minembwe, les élèves finalistes n’ont pas répondu présent aux épreuves d’examens d’Etat hors session

« Attention aux célébrations extravagantes »

Le maire de la ville de Beni appelle les élèves finalistes à éviter le comportement extravagant après les épreuves. Il promet des sanctions sévères contre les ceux qui manifesteront des actes aberrants.

« Ici à Beni, j’ai appris que vous déchirez les habits et que vous vous enivrez dans des bistrots.

Le jeudi, vous n’allez pas faire ça. Je vous préviens, je serai sur la route et si je vous attrape, vous en assumerez les conséquences. Un homme averti en vaut deux. », a averti le maire de
Beni.

A lire aussi : Exetat 2021 : près de 800 000 finalistes prennent part, Tony Mwaba a lancé le début de la session ordinaire depuis Kenge

Jordan Ntambwe Ngoy

Articles similaires

Éthiopie: des lycéens contestent les notes de l’examen de fin d’études

RFI AFRIQUE

Mauritanie: les autorités veulent mieux contrôler les écoles coraniques

RFI AFRIQUE

Algérie: les enseignants en grève pour protester contre la baisse de leur pouvoir d’achat

RFI AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :