LE JOURNAL.AFRICA
SPORTS

Eliminatoires-Qatar2022 : le Bénin prône une disqualification de la RDC à la FIFA

Match RDC VS Bénin
Après avoir perdu 2-0 face à la RDC lors de la 6ème journée des éliminatoires pour le mondial de 2022, le Bénin accuse la RDC d’avoir effectué des remplacements dans des phases non respectés[1]  dans ce match, en faisant 4 fenêtres des changements au lieu de 3 prévus dans le règlement FIFA. La plainte des écureuils du Bénin a bien été  réceptionnée par la FIFA mercredi dernier.

Les remplacements effectués par le sélectionneur de la RDC Hector Cuper ce dimanche ne sont pas passés inaperçu. Quatre phases de changement ont été opérées. Ce qui pousse la sélection béninoise de réclamer une disqualification des léopards de la RDC au troisième tour des éliminatoires du mondial car ils ont enfreint le règlement.

Le Bénin demande  à la FIFA dans sa déposition de prendre des sanctions contre la RDC et suggère quelques mesures à prendre.

« Rétablir le Bénin dans ses droits, sanctionner la RDC pour sa violation des règlements, essentiellement les dispositions du code disciplinaire de la FIFA, disqualifier les léopards pour ce non-respect flagrant des règles applicables et ce ne sera que justice rendu.», souligne la sélection béninoise dans sa déposition.

La FIFA de son côté a notifiée par une correspondance à la RDC  de se justifier avant le 20 novembre 2021. Au vu de ce qui procède la Fédération Congolaise de Football Association de fournir au secrétaire de la commission de discipline de la FIFA tout commentaire qu’elle juge approprié sur la réclamation susmentionnée. La commission disciplinaire de la FIFA se réunira le 23 novembre 2021 pour statuer sur la décision à prendre.

A lire : Coupe du Monde Qatar 2022 : l’heure de vérité a sonné pour la zone Afrique

Le Bénin se cloue-t-il dans son propre piège ?

Les rapports des arbitres et du commissaire du match indiquent tous que la RDC a  effectué 5 changements en 4 temps dont le premier de Neeskens Kebano à la pause n’est pas comptable car fait pendant la mi-temps sans interrompre le jeu.

Les trois temps valables utilisés par la RDC, en parcourant les deux rapports des officiels sont: Moutoussamy pour Kayembe (63′), Bolasie pour Bakambu (76′) et Mbokani pour Muleka (84′) et Ben Malango pour Joël Ngandu (84′).

Pour les officiels, les changements de Mbokani pour Muleka et de Malango pour Ngandu ont été commandés au même moment par le staff technique des Léopards même si leurs entrées ont eu lieu en deux séquences. 

Que stipule le règlement de la FIFA à ce sujet ?

Rien n’est prévu comme sanction contre l’équipe qui ne respecterait pas cette directive des phases de remplacement. Et d’ailleurs, la CAF s’était retrouvée dans une même situation lors de Libye vs Guinée Équatoriale. Avec les 4 changements pris par le Nzalang Nacional, La CAF avait juste réprimandé les officiels et pas l’équipe.

A lire aussi : Coupe du monde 2022: face au Bénin, la RDC arrache sa place pour les barrages

Jordan Ntambwe Ngoy

Articles similaires

Mercato OM: Alvaro sur le point de signer ?

FOOTBALL FR

OM: Payet en pointe contre Naples

FOOTBALL FR

Derrière le PSG, les salaires s'envolent aussi en L1

FOOTBALL FR
%d blogueurs aiment cette page :