LE JOURNAL.AFRICA
SANTE

Burundi : Santé Mère-Enfant, une priorité absolue

Lancement ce 6 juillet de la campagne Semaine Santé Mère-Enfant (SSME), première édition 2022, sous le haut patronage de la Première dame du Burundi Angelique Ndayishimiye à Ruyigi. La campagne est soutenue par l’UNICEF, Gavi, l’OMS et le Gouvernement du Canada.

Lancée ce mercredi le 6 juillet 2022, la campagne  prendra fin ce vendredi 8 juillet 2022. Trois journées durant lesquelles le pays va offrir un paquet de suppléments nécessaires pour la survie de l’enfant et le bien être de la femme enceinte. La campagne pourra fournir des lots composés  notamment de supplémentation en vitamine A pour les enfants de 6-59 mois et le déparasitage à l’Albendazole pour les enfants de 1-14 ans. Ensuite le déparasitage à l’albendazole pour les femmes enceintes au 2ème et 3ème trimestre de grossesse. Ainsi que la sensibilisation de la population sur la prévention de la pandémie de la COVID-19 et la continuité des services dans le contexte de cette pandémie.

Selon l’UNICEF, la distribution des intrants de ce paquet a été anticipée en vue d’atteindre les enfants scolarisés avant la clôture de l’année scolaire. 

Cette semaine dédiée à la Santé de la Mère et de l’Enfant va se dérouler dans 15 provinces sur les 18 que compte le pays. Soit 40 districts sanitaires. Dans les provinces de Kirundo, Karusi et la mairie de Bujumbura avec leurs districts sanitaires, une recherche opérationnelle pouvant explorer et tester les stratégies d’intégration de cette campagne SSME est en marche.

A lire : Burundi: Le projet PAIFAR-B collabore avec l’IMF-WISE dans l’autonomisation économique de la femme

Des partenaires dévoués pour la santé humaine

Dans toutes ses actions et les partenariats qu’elle entretient, l’UNICEF promeut les droits et le bien-être de l’enfant. Pour l’intérêt de tous les enfants, l’organisation fournit un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés où qu’ils soient.

Quant à GAVI, l’accent est mis sur un partenariat public-privé qui contribue à la vaccination de la moitié des enfants de la planète contre certaines des maladies les plus meurtrières. Cette organisation a déjà aidé dans la vaccination de plus de 760 millions d’enfants et la prévention de plus de 13 millions dans 73 pays en voie de développement. Elle a un rôle essentiel dans l’amélioration de la sécurité sanitaire mondiale. Par ailleurs elle soutien aussi les systèmes de santé et en finançant les stocks mondiaux de vaccins contre la maladie à virus Ebola, le choléra, la méningite et la fièvre jaune.

L’OMS à son tour appuie les pays à atteindre leurs objectifs sanitaires en soutenant leurs politiques et stratégies nationales en matière de santé. Cela est fait afin d’amener tous les peuples au niveau de santé le plus élevé possible.

Depuis 2002, le Burundi  organise cette semaine dédiée à la santé de la mère et de l’enfant. Cette campagne se déroule deux fois par an, dans le but d’offrir un paquet d’interventions significatives pour la survie de l’enfant et le bien-être des femmes enceintes et allaitantes.

A lire aussi : Lancement de la campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole couplée à la 2e édition de la Semaine Santé Mère-Enfant (SSME)

Willy Muhindo

Articles similaires

Coronavirus: au Tchad, le HCR s’associe au gouvernement dans la lutte contre l’épidémie

RFI AFRIQUE

Covid-19: le Kenya se prépare à vacciner sa population

RFI AFRIQUE

Le Kenya teste un vaccin antipaludique

BBC AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :