LE JOURNAL.AFRICA
SANTE SOCIETE

Burundi: Le manque des moustiquaires crée des grognes au sein de la population de kayanza

De l’injustice ou une distribution abusive pour certaines, et d’autres il parait qu’il y a un manquement. Les mots des personnes n’ayant pas  obtenu  les moustiquaires imprégnés d’insecticides à longue durée de vie(MIILDA),  alors qu’elles figuraient sur les listes des bénéficiaires. Elles font des réclamations depuis ce mardi 31 décembre 2019 pour qu’elles soient remises dans leurs droits comme les autres burundais. Nous sommes au Nord de la commune Kayanza, de la province kayanza. 

La situation est confirmée par le Dr. Célestin Congera, médecin directeur de la province sanitaire de Kayanza, d’où il fait savoir qu’il y aurait eu des erreurs lors du dénombrement des ménages bénéficiaires et de la distribution des bons.

Il indique toutefois que le ministère en charge de la santé publique et de lutte contre le Sida est déjà au courant de la situation. Dr. Célestin Congera,  tranquillise ipso facto la population en précisant que les services habiletés sont en train de voir ensemble des stratégies à mettre en œuvre en vue de remédier à la situation.

En plus de cela, il a signalé que le manquement est évalué à 57 ballots de moustiquaires contenant 2850 moustiquaires pour couvrir le besoin de la population manquant.

C’est au moment où pour la campagne de cette année, c’était prévu plus de 6 millions des MIILDA à distribuer sur tout le territoire national. 

 Le Burundi passe à cette campagne chaque après 3 ans, la fois dernière c’était en septembre 2017, où on avait distribué plus de 4 millions de moustiquaires imprégnées des insecticides à longue durée de vie à tout les ménages que compte le pays.

Par Elvis Irambona

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :