LE JOURNAL.AFRICA
POLITIQUE

Burundi : EAC s’engage à suivre tout le processus électoral

C’est après quelques jours d’échanges et des consultations à Bujumbura d’une délégation de la Communauté Est Africaine  avec divers intervenants clés du processus électoral en cours au Burundi.Libérât Mpfumukeko, Secrétaire Général de cette communauté, dans une conférence de presse à Bujumbura ce samedi promet l’arrivée très bientôt d’une mission d’observation électorale qui surveillera toutes les activités avant, pendant et après les élections.

Ce secrétaire général de l’EAC, devant  la presse locale et internationale se présente souciant d’un bon climat entre tous les acteurs politiques, leurs militants et toute la population en général durant toute la période électorale. Il rappelle l’importance de la mission.

A quoi sert cette commission ?

Selon lui, la mission d’observation électorale de l’EAC renforcera la confiance du public dans le processus électoral en encourageant les électeurs et les partis politiques à participer à un environnement libre, juste et concurrentiel, exempt d’intimidation et de violence.

L’impartialité de la mission ?

Les États partenaires de l’EAC désigneront les membres de la mission d’observation électorale conformément aux normes prescrites par l’EAC. La composition comprendra des représentants des États partenaires, des organes de gestion électorale, de l’Assemblée législative de l’Afrique de l’Est (EALA), du Secrétariat de l’EAC, des ministères de l’EAC, des institutions nationales des droits de l’homme, Organisations de la société civile et autres institutions concernées dans la région de l’EAC.

Le déploiement de la mission se fera de manière transparente, avec des efforts concertés pour couvrir le plus grand nombre possible de régions du pays.

Est-ce que c’est du nouveau ?

Ir. Stephan Mlote, député au secrétariat général de l’EAC parle de l’article 124 du traité instituant la Communauté de l’Afrique de l’Est qui reconnaît la nécessité de la paix et de la sécurité dans les États partenaires de l’Afrique de l’Est. Le même article décrit des approches de mise en œuvre de grande envergure afin d’avoir un environnement stable et sûr dans la région. Elle vise à promouvoir le développement et la vie harmonieuse des populations d’Afrique de l’Est.

Le Traité charge la Communauté de l’Afrique de l’Est d’observer le processus électoral dans le cadre des Constitutions nationales des États partenaires. En outre, la bonne gouvernance est reconnue par le traité comme l’un des principes fondamentaux qui régissent la réalisation des objectifs de la Communauté

La Communauté Est Africaine voit cette année très mouvementée puisque la région a commencé son cycle électoral, qui se déroulera pour les trois prochaines  années. La République du Burundi doit se rendre aux urnes en mai 2020, et la République-Unie de Tanzanie en octobre 2020. La République d’Ouganda tiendra ses élections en 2021 et les Républiques du Kenya et Rwanda en 2022.

Par Freddy Bin Sengi

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :